Maisons des Chéroy


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Arrivée des Vaisneau...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Adela

avatar

Nombre de messages : 156
Date d'inscription : 10/12/2006

MessageSujet: Arrivée des Vaisneau...   Mer 31 Mar - 19:43

L’annonce du mariage était officielle. Enfin, presque.
A présent, elle devait s’occuper du contrat de mariage. Car malgré ce que pouvaient bien prétendre certaines mauvaises langues, Adela était bien loin d’offrir la main de sa fille à n’importe qui et n’importe comment.
Certes, Romuald devait s’indigner de là où il se trouvait. Il aurait tout donné à sa fille, même un mariage d’amour. Mais Adela n’était pas aussi rêveuse et encore moins depuis que son époux était disparu. La vie était rude et non pleine de ravissements.
La douceur du printemps amoureux avait quitté son âme pour ne laisser que le souffle froid de l’hiver.
Étrangement, l’image de la Reine des neiges plantant un de ses cristaux dans son cœur, lui semblait assez proche de ce qu’elle ressentait ces dernières années.
La rouquine réprima quelques frissons.
Autour d’elle, la vie reprenait doucement le contrôle des paysages. Le printemps s’installait dans les bourgeons gorgés de sève. Pensées, crocus et primevères coloraient les champs.
Sa cape et ses bottes, trempées par la giboulée qu’elles venaient d’essuyer, doucement, se réchauffaient sous les faibles rayons du soleil qui enfin s’extirpait des nuages cotonneux.
Le chant des oiseaux reprit de plus belle et Adela crut qu’elle allait hurler.
Tout ceci lui était insupportable, lui rappelant que trop bien ce qu’elle avait perdu et n’aurait plus. Elle aurait voulu que tout le Royaume se plonge dans la même obscurité que son humeur, partageant sa peine et sa colère.
Les années avaient passé, dessinant quelques rides sur son visage blême.
Le temps n’avait rien fait, rien effacé, rien apaisé.
Ses émeraudes brillèrent de colère : ce renouveau n’était pas pour elle. Il n’y en aurait plus pour elle.
Droite comme un I, sur sa monture à la robe sombre, la rouquine entra dans la cours du domaine de Saint-Avit-les-Guespieres.
Un jeune palefrenier qui bouchonnait un cheval, lui lança un regard empreint d’étonnement.
Oui, elle montait à califourchon. Non, elle ne montait pas en amazone comme une dame de noble naissance.
La position amazone était bien trop inconfortable pour de longs voyages. Elle venait tout de même de Loches !
Et avec ce temps favorable aux averses, elle serait arrivée trempée jusqu’aux os. Les jupes mettaient bien plus de temps à sécher.
La vicomtesse aurait bien le temps de revêtir une tenue plus digne. Son séjour s’étendrait très certainement sur plusieurs jours, le temps des négociations autour du contrat.
Elle jeta un œil dans son sillage. Pas trace de la voiture de sa fille. Elle n’allait certainement pas tarder. Elle ne les devançait pas de beaucoup.
D’un geste léger, elle repoussa en arrière sa longue tresse de feu avant de se laisser glisser en bas de sa monture.
Le jeune palefrenier en avait fini avec l’autre cheval et l’attendait déjà tout en tenant les brides de sa monture.


Prenez-en soin, mon brave.

Une légère inclinaison de la tête et le jeune homme emmena l’étalon afin de lui prodiguer les soins dont il avait besoin.
Comme un ballet bien organisé, un page s’approcha à son tour.


Veuillez annoncer l’arrivée d’Adela de Vaisneau, Vicomtesse douairière de Fronsac, Baronne douairière d’Ittre, dame du Pavillon Thoury, et de sa fille, Alix de Vaisneau, Vicomtesse de Fronsac, dame de Poupas.

Le page s’inclina et s’éclipsa aussitôt. Dans un soupir, la vicomtesse se tourna vers l’entrée de la cours, croisant les bras sur sa poitrine.
Que pouvait bien faire ce fichu voiturier pour mettre autant de temps ?
D’un geste agacé, ses longs doigts fins tirèrent une boucle indisciplinée derrière son oreille droite.
Plus tard, elle trouverait bien un moyen de le rappeler à l’ordre. Pour l’heure, ce qui importait, c’est que sa fille arrive en un seul morceau et avant que le maître des lieux ne viennent les accueillir.

_________________
Adela de Cheroy, un fantôme pas si invisible que ça...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bourguignon

avatar

Nombre de messages : 682
Age : 28
Localisation : Blois
Date d'inscription : 07/03/2007

MessageSujet: Re: Arrivée des Vaisneau...   Lun 5 Avr - 23:49

Depuis la récente annonce de son futur mariage le baron passait le plus clair de son temps enfermé dans son chateau à pester. Il ne comprenait toujours pas ce qui avait pu poussé Lexhor et les autres nobles à faire ceci, étaient ils devenus inconscient pour ne pas mesurer les risques par la jeune promise ?
Le Baron allait devoir repartir pour la Provence où les combats faisaient rage et d'où il n'était pas certain de revenir en vie que tout le monde s'était afféré à lui trouver une épouse ... épouse qui pourrait ne jamais connaitre son mari, vraiment il ne comprenait pas leur action même si elle partait d'un bon fond...

Toujours dans ses papiers le Maréchal n'entendit pas arriver son valet qui tout gêné n'osait pas l'interrompre, c'est en relevant la tête qu'il le vit planté comme un poteau devant lui...


Quoi encore ?

la Dame de Vaisneau est arrivée ...

Et quel est l'objet de sa visite ?

Elle ne l'a pas dit ... elle attend dans le hall...

Bourguignon se leva de son fauteuil, epousta ses vêtements pour avoir l'air un peu plus présentable devant sa future belle mère qu'il avait connu à l'Ost et alla la rejoindre dans le hall...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alix

avatar

Nombre de messages : 4
Date d'inscription : 31/03/2010

MessageSujet: Re: Arrivée des Vaisneau...   Mar 6 Avr - 17:46

Petit regard à gauche.
Petit regard à droite.
La jeune Fronsac ne savait où donner de la tête au sein de ce coche si restreint pour pouvoir respirer un bol d’air frais, seule l’odeur des coussins parfumés vint titiller les narines de la vicomtesse. Plissement de son petit nez , Alix fit claquer la pointe de sa langue contre son palais afin de marquer son mécontentement. D’un geste précis et rapide , les doigts effilés de Boucle d’Or agrippèrent le rideau qui masquait le paysage, afin de pouvoir sortir non pas la tête comme lorsqu’elle avait huit printemps , mais pour laisser se faufiler un filet d’air pur. Pour cela , l’adolescente se colla quelque peu au bois du coche, son front appuyé contre le cadre de la fenêtre de la voiture .. Un soupir inaudible s’échappa de ses lèvres lorsqu’elle vit au loin les reliefs se dessiner. A n’en point douter les terres de son promis ne seraient pas bien loin.


Où est Mère?
Sursaut. Alix se redressa tel un piquet face à ses suivantes , sourcil droit arqué. Les souvenirs fusaient en son petit esprit , après tout elle n’est qu’un esprit faible blonde de surcroît , sa Mère avait voulu la marier de force? Oui en quelque sorte et cette idée n’était point pour déplaire à Enguerrand qui ne cherchait qu’une chose.. Trouver des titres pour sa sœur. Depuis sa sortie du couvent , Boucle d’Or n’avait point trop songé à tout cela pensant plus à voyager auprès de la chef de famille bien que sa majorité arrivait à grand pas.. Majorité qui annonçait dès lors des responsabilités et un regard autre.

Mais Vicomtesse , vostre mère est bien devant sur son .. cheval . Petite moue offusquée de la part de Cunégonde , la suivante n’aimait guère à travailler pour une femme qui montait une bête tel un homme. A croire que les mœurs n’étaient point changeant en l’esprit de la vieille femme . Bah quoi ? Pourquoi les femmes devraient-elles fermer leur clapet face à un homme ? Tout ça parce qu’ils avaient des attributs en plus entre les cuisses? Quelque chose qui représente leur soit - disant virilité? Diantre mais quel toupet que d’imaginer cela !Quoi que ..
Bref.
L’annonce du mariage était officielle. Petit flash back , Alix se pinça les lèvres lorsqu’elle se remémora le moment où Lexhor parla des fiançailles devant une assemblée bien garnie au sein de Nostre-Dame. Mais LA chose qui marquait l’esprit de Boucle d’Or ne fut point la honte qui pondait en son fort intérieur à ce moment là , mais plutôt la réaction du Bœuf. « Tu as fait quoi? » Phrase tellement banale mais cinglante que l’adolescente froissa l’étoffe de sa robe de sa main tremblante de colère. Oui oui , elle n’aimait guère être imposée telle un fardeau et là ,c’était le cas. Vive les mariages arrangés.


[Princesse de Glaces pour vous servir]

Dans la famille Reyne des Neiges, on demande la fille.
Un faible rayon de soleil osa s’extirper des nuages cotonneux qui ornaient le ciel. Alix appuya de nouveau son front contre le rideau entrouvert afin de balayer le paysage de ses émeraudes ternies. Les oiseaux se mettaient à siffloter dans les alentours .. Chants que la vicomtesse ne pouvait supporter à cet instant. On aurait pu croire qu’elle était anxieuse et impatiente de revoir son promis mais ce n’était point le cas
.

Alix , vous devriez sourire.. Afin je vous dis cela mais.. ‘Titia semblait se préoccuper de sa jeune maîtresse , une main posée sur celle de la Blondinette afin de se montrer rassurante. Bien qu’Alix appréciait fortement sa Dame de compagnie , son bras eut un petit recul pour empêcher un quelconque contact , préférant se plonger dans cette bulle qu’elle aimait rejoindre lorsque ses pensées et son destin ne lui plaisaient guère.

[La fosse au lions]

((TOC)) ((TOC))
Tel était le code secret imposé au voiturier pour ralentir le coche. Après tout , elle était la maîtresse non? Alors elle faisait ce qu’elle voulait , et si sa chère et tendre mère viendrait à la disputer , Boucle d’Or jouerait l’innocente en usant de son minois angélique. Cunégonde poussa un juron qui amusa la Fronsac voilà que sa suivante se mettait dans tous ses états lorsqu’elle comprit le petit jeu de la jeune De Vaisneau.
Haussement d’épaules, Alix vint se rasseoir convenablement sur l’épaisseur de coussins mis à la disposition de son séant fragile. Bien que les couches de tissus sur son corps n’étaient pas des moindres.
Bien que le coche ralentissait pour satisfaire l’adolescente, une ombre se faufila au sein de la voiture. Froncement de sourcil à la manière adeladienne, Laetitia annonça de vive voix qu’elles arrivaient au Domaine de Saint-Avit-Les-Guespières.


Quoi déjà ?!?
Oups .. Ses doigts vinrent la faire taire en se positionnant sur ses lèvres charnues qui retenaient un juron qui ne conviendrait point avec son image de jeune femme bien éduquée. Affaissée entre les coussins , Alix ne vit qu’un moyen de calmer son anxiété .. Manger une confiture séchée !
Ni une , ni deux , la gourmandise prit le dessus sur la raison de la Fronsac , au point que la vicomtesse attrapa la boite qui se trouvait non loin d’elle afin de l’ouvrir d’un geste rapide afin de porter la friandise à ses lèvres et de croquer sans vergogne dans ce sucre qui trouverait un refuge sur les hanches de la demoiselle


[Retrouvailles entre Glaces , le Titanic médiéval]

C’est un doigt à la bouche qu’Alix fit son apparition face à sa mère.
Alix sortit du coche après avoir arrangé ses jupons ainsi que ses longues boucles dorées qui tombaient en cascade au creux de ses épaules. Apparition angélique aux portes du domaine , la Vicomtesse toute de blanc et d’or vêtue s’approcha de sa chère et tendre mère en arborant un semblant de sourire.


Bonjour Mère.
Petite inclinaison de la tête de l’adolescente alors qu’elle s’affairait à enfiler de nouveau son gant de dentelle pour masquer la peau diaphane de ses fines mains. La pointe de sa langue vint attraper le sucre qui s’était niché à la commissure de ses lèvres , la gourmandise avait fait son affaire encore une fois.
Que..
Alix laissa sa phrase en suspend en voyant la tenue de sa mère quelque peu négligée. La nuance de couleur des jupons d’Adela eurent pour effet de faire rire la Fronsac , mains posées sur sa fine bouche , un son cristallin s’échappa de ses lèvres. Boucle d’Or afficha une moue décontractée qui différait de celle de sa mère .. La neige n’avait pas fondu en son cœur et cela se voyait .


Dernière édition par Alix le Mar 20 Avr - 22:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bourguignon

avatar

Nombre de messages : 682
Age : 28
Localisation : Blois
Date d'inscription : 07/03/2007

MessageSujet: Re: Arrivée des Vaisneau...   Mar 20 Avr - 0:31

Le Baron descendit les escaliers de ses appartements, traversa de nombreux couloirs et pièces avant d'arriver dans l'entrée, il s'arreta quelques instants et glissa un mot à l'un de ses valets, si Adela venait c'était sans doute pour parler de sa fille et donc il fallait que l'autre audieux ayant organisé se mariage soit présent lors des discussions lui aussi après tout il s'agissait d'un mariage diplomatique pour Orléans.
Un coursier parti du domaine de Saint Avit en direction des terres d'Auneau toute proche pour aller quérir Lexhor.

A la vue d'Adela, le maréchal laissait apparaitre un leger sourire puis au moment ou il allait prendre la parole pour accueillir son hote il vit à ses côtés sa fille. La jeune enfant avait elle aussi fait le déplacement jusque chez lui, regard noir à son valet qui ne lui en avait pas touché mot, mais lui même était tout aussi surpris de la voir ici. Paralisé par la tête blonde aux cheveux bouclées Bourguignon repensa au mariage du Duc d'Orléans mais surtout à l'expliquation qu'il avait eu avec son ami. Son coup de sang et l'impression peu flateuse qu'il avait pu donner à Sa promise.

Reprenant ses esprits il s'avança et salua ses invitées


Mesdames, soyez les bienvenues à Saint Avit.
J'espère ne pas vous avoir fait attendre...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adela

avatar

Nombre de messages : 156
Date d'inscription : 10/12/2006

MessageSujet: Re: Arrivée des Vaisneau...   Mar 25 Mai - 18:52

Enfin la voiture faisait son entrée. La rouquine lança un regard noir à son conducteur qui fit la moue comprenant ce qui l’attendait. La veuve s’apprêtait à jeter une remarque cinglante à sa fille lorsque celle-ci daignerait la rejoindre.
De son regard vif, elle l’observa tandis qu’elle s’extrayait de la voiture. Sa colère s’effaça au fur et à mesure devant la beauté et l’innocence d’Alix. Un instant elle crut voir un ange. Mais lorsque leurs émeraudes se croisèrent, la réalité la rattrapa bien vite.
Son enfant était une jeune femme magnifique, hélas, elle avait hérité du mauvais caractère de sa mère.


Mesdames, soyez les bienvenues à Saint Avit.
J'espère ne pas vous avoir fait attendre...


Adela se retourna juste à temps pour apercevoir le regard que Bourguignon posa sur sa fille.
Sa mâchoire se serra et un instant elle cru qu’elle le giflerait. Mais ce n’était pas ainsi qu’on débutait les négociations pré-mariage.
N’empêche, un homme ne dévisageait pas ainsi une femme fut-elle sa promise. Bon sang, elle ne souhaitait absolument pas savoir ni même imaginer et encore moins envisager imaginer ce qui se passerait dans leur couche suite aux noces. C’était tout de même de sa fille dont il s’agissait ! Au moins, était-elle certaine à présent, que la jeune Vaisneau était au goût du futur marié…


Merci, messire. Comment s’est déroulé votre retour en Orléanais ? J’espère qu’on ne vous dérange pas… A présent que vos fiançailles sont annoncées publiquement, j’ai pensé qu’il serait bon de… Et bien de mettre tout ceci par écrit en bon et du forme.


Elle observa un instant Bourguignon, guettant ses réactions. Elle ne se souvenait que trop bien de celle qu’il avait eut au sein de la Cathédrale.

_________________
Adela de Cheroy, un fantôme pas si invisible que ça...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bourguignon

avatar

Nombre de messages : 682
Age : 28
Localisation : Blois
Date d'inscription : 07/03/2007

MessageSujet: Re: Arrivée des Vaisneau...   Mer 2 Juin - 18:20

Mon retour ? ...

Comment pouvait il décrire son retour sur ses terres, comment expliquer la solitude qu'il l'envahit lorsqu'il apprit du jour au lendemain qu'on l'avait fiancé avec une demoiselle qu'il n'avait jamais vu et dont il ignorait pratiquement tout. Comment expliquer ce sentiment indescriptible qui le dévora durant tout le trajet entre Paris et Saint Avit.

Mon retour ... il fut ... cherchant ses mots riche en émotions et en apprentissage ... Se n'est pas tous les jours que l'on apprend que l'on a été fiancé et que notre vie va basculer bientôt...

Il laissa ensuite Adela venir au but de sa visite, "mettre tout ceci par écrit", elle perdait pas de temps à croire qu'on marierait les deux nouveaux fiancés forcés dans la semaine, l'annonce des fiancailles avait été dur à digerer voila que maintenant il devait rester enfermer pour discuter d'un contrat de mariage, c'est sans montrer un grand enthousiasme qu'il répondit

N'ayant pas l'habitude de ceci j'aurai tendance à penser que cela est un peu précipité je n'ai pas encore eu le temps de pouvoir discuter avec votre fille n'y même d'apprendre à la connaitre un peu mieux ...
Enfin ... un coursier est parti jusqu'aux terres d'Auneau afin d'aller querir le Duc d'Orléans qui est aussi à l'origine de ces fiancailles et pour qu'il soit au courant de tout. En attendant nous pouvons l'attendre dans mon bureau et commencer les discussions ...


D'un geste il indiqua la direction
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alix

avatar

Nombre de messages : 4
Date d'inscription : 31/03/2010

MessageSujet: Re: Arrivée des Vaisneau...   Ven 4 Juin - 21:03

En retrait.
Boucle d’Or se tenait en retrait lorsque le baron fit son arrivée des plus souriante , tout du moins le premier quart de secondes qui précéda un regard d’un noir profond en direction du valet. La moue d’Alix se figea lorsqu’elle comprit que sa présence n’était guère la bienvenue en ce lieu , tout du moins c’est l’idée première qui frappa son esprit.
Petite inclinaison de la tête , voilà que l’adolescente opta pour rester muette lors de cet entretien quelque peu farfelu à ses yeux. Après tout, avait-elle le choix? Pouvait-elle donner son avis sur le déroulement ? Non
.

Mesdames, soyez les bienvenues à Saint Avit.
J'espère ne pas vous avoir fait attendre..

Enfin Bourguignon cessa de la fixer. Ce n’est pas que le regard masculin était désagréable mais à ce moment là , il était plus que pesant au point que le rouge ne tarda pas à colorer ses pommettes.
Ses émeraudes détaillèrent son promis alors qu’il s’adressait à la mère De Vaisneau, Son Bœuf était fort grand à ses côtés , rendant sa taille des plus petites enfin .. Normal pour une damoiselle d’un mètre cinquante cinq après tout. Une naine blonde , avec le caractère et tout et tout ! Si si je vous l’assure !

N’eut-elle point le temps de répondre qu’Adela prit la parole pour questionner son futur gendre. Premier round , Alix pouvait écouter sans participer ! Wouah trop bien ! La conversation débutait tranquillement entre les deux adultes qui se trouvaient face à elle.
Invisible?
Qui a dit qu’on ne pouvait rêver de pouvoir à quinze ans? La jeune Fronsac les regarda tout deux, l’un après l’autre alors que les paroles fusaient , avaient-ils oublié sa présence? Peut-être qui sait.
Idée première? Une évasion tralala ! L’index de sa main droite vint frôler la ceinture dorée qui ornait sa fine taille alors que ses jades scrutaient les horizons afin de laisser la discussion se faire entre son promis et sa mère
..

N'ayant pas l'habitude de ceci j'aurai tendance à penser que cela est un peu précipité je n'ai pas encore eu le temps de pouvoir discuter avec votre fille n'y même d'apprendre à la connaitre un peu mieux ...
Enfin ... un coursier est parti jusqu'aux terres d'Auneau afin d'aller querir le Duc d'Orléans qui est aussi à l'origine de ces fiancailles et pour qu'il soit au courant de tout. En attendant nous pouvons l'attendre dans mon bureau et commencer les discussions ...


Paroles qui titillèrent l’oreille de la jeune femme.
Ses sourcils se froncèrent lorsqu’elle écouta attentivement les paroles de Bourguignon, il n’avait pas l’air si sot que ça son bœuf. Peut-être avait-elle de la chance dans cette histoire . Mais qu’entendait-il par « apprendre à la connaître un peu mieux » ? Voulait-il passer du temps en sa compagnie ? Des journées? Des soirées? Diantre !
Scrogneugneu , voilà qu’à présent une autre personne allait devoir se présenter icelieu pour rédiger ce fichu contrat de pacotille! Le Duc en plus .. Par toutes les saintes du royaume , elle était fichue !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bourguignon

avatar

Nombre de messages : 682
Age : 28
Localisation : Blois
Date d'inscription : 07/03/2007

MessageSujet: Re: Arrivée des Vaisneau...   Mar 8 Juin - 0:30

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Arrivée des Vaisneau...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Arrivée des Vaisneau...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [RP]L'arrivée
» Arrivée précipitée
» Question sur l'équipement eau arrivée au niveau 11X
» l'arrivée des prophete charnel
» [Comics] VF des BD Bionicle : L'arrivée des Kali N°10

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Maisons des Chéroy :: Seigneurie de Saint-Avit-les-Guespieres :: Hall d'entrée-
Sauter vers: