Maisons des Chéroy


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 De l'histoire de la Collégiale Saint Ythier

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Alexandre

avatar

Nombre de messages : 2455
Date d'inscription : 28/03/2008

MessageSujet: De l'histoire de la Collégiale Saint Ythier   Mar 30 Mar - 11:19

Etant donné que la collégiale existe depuis des décénies voir des siècles, il me semble logique de partir du postula qu'elle a déjà été consacrée.

Aussi, je trouve personnellement que ce serait renier le passé et toutes les célébrations qui ont déjà eu lieu de procéder à une nouvelle consécration des lieux, je vous propose donc de partir à l'assaut des archives pour trouver les origines de la collégiale et ainsi pouvoir présenter ces archives à l'eveque et éviter d'insulter le passé de ce lieu.

_________________
Alexandre de Chéroy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.duchedorleans.org/chateau
Alexandre

avatar

Nombre de messages : 2455
Date d'inscription : 28/03/2008

MessageSujet: Re: De l'histoire de la Collégiale Saint Ythier   Mar 30 Mar - 11:33

Code:
Le " Castrum Soliacense " est pour la première fois mentionné en 1102. Il défendait sur la rive gauche de la Loire la tête d'un pont en pierre sans doute édifié à l'époque romaine. Il appartenait alors à un nommé Gilon, seigneur de Sully, des Aix et de la Chapelle-en-Berry. La chapelle castrale fut semble-t-il rapidement desservie par un collège de chanoines et obtint donc le statut de collégiale.
source

_________________
Alexandre de Chéroy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.duchedorleans.org/chateau
Juprelle

avatar

Nombre de messages : 22
Date d'inscription : 30/03/2010

MessageSujet: Re: De l'histoire de la Collégiale Saint Ythier   Mar 30 Mar - 11:39

La collégiale saint-ythier

Elle tire son vocable du nom d’un ancien évêque de Nevers. Située à l’origine dans l’enceinte de l’ancienne basse-cour du château, elle a conservé ses très belles orgues et son mobilier XVIIIème. Deux splendides vitraux de la fin du XVème siècle font sa renommée. L’un représente « l’Arbre de Jesse », l’autre « la Légende des pèlerins se rendant à Saint-Jacques de Compostelle ».

l éveque est enterré dans la collégiale

Originaire de Nogent-sur-Vernisson (Loiret), saint Ithier, ou Ythier, aurait été médecin. Il fut élu évêque de Nevers vers 691.

Il est enterré en l'église-collégiale Saint-Ythier à Sully-sur-Loire (Loiret).

On le fête le 8 juillet.


Dernière édition par Juprelle le Mar 30 Mar - 11:50, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexandre

avatar

Nombre de messages : 2455
Date d'inscription : 28/03/2008

MessageSujet: Re: De l'histoire de la Collégiale Saint Ythier   Mar 30 Mar - 11:48

Par de nombreux écris, j'arrive aussi à ce déménagement. Il semblerait que la Collégiale était dans l'enceinte du Château. (donc à l'époque des RR, elle est toujours dans le chateau vu que c'est le Duc de Béthune qui a fait ce changement).

On parle ici de la fondation du vieux chateau par Marie de Sully en 1396

_________________
Alexandre de Chéroy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.duchedorleans.org/chateau
Fur

avatar

Nombre de messages : 1203
Humeur : en deuil, mais heureux
Date d'inscription : 18/02/2006

MessageSujet: Re: De l'histoire de la Collégiale Saint Ythier   Mar 30 Mar - 12:28

attention, sans consécration validée par Rome, toute cérémonie y ayant lieu n'aura aucune valeur
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexandre

avatar

Nombre de messages : 2455
Date d'inscription : 28/03/2008

MessageSujet: Re: De l'histoire de la Collégiale Saint Ythier   Mar 30 Mar - 13:06

L'evêque m'a certifié que les célébrations passées ne seraient pas annulées. Et si on lui amène les informations relatives à la consécration initiale de la Collégiale, il pourra l'inscrire à Rome.

_________________
Alexandre de Chéroy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.duchedorleans.org/chateau
Juprelle

avatar

Nombre de messages : 22
Date d'inscription : 30/03/2010

MessageSujet: Re: De l'histoire de la Collégiale Saint Ythier   Mar 30 Mar - 13:29

il y a tres peu de chose sur l historique de la collégiale,saint Ythier est mort en 695 et fut enterré dedans mais rien sur l édification et sur la consécration


La
basse cour à l'est, aujourd'hui nue, contenait autrefois le donjon bâti par Philippe Auguste peu avant 1219 à l'occasion
d'une confiscation de la seigneurie, ainsi que l'église collégiale Saint Ythier,

j ai envoyé un mail a l office du tourisme de sully sur loire pour savoir si ils ont les réponses,j attends...

Monuments historiques
édifice / site Eglise Saint-Ythier
localisation Centre ; Loiret ; Sully-sur-Loire
dénomination église
époque de construction 1er quart 17e siècle ; 3e quart 19e siècle
propriété propriété de la commune
protection MH 1940/10/31 : inscrit MH
Eglise Saint-Ythier : inscription par arrêté du 31 octobre 1940
type d'étude Recensement immeubles MH
référence PA00099026
© Monuments historiques, 1992

vraie photo de l église:



inscription sur la façade:

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Juprelle

avatar

Nombre de messages : 22
Date d'inscription : 30/03/2010

MessageSujet: Re: De l'histoire de la Collégiale Saint Ythier   Mar 30 Mar - 14:24

elle s appelait la chapelle notre dame de piété construite en 1529 et agrandie en 1605 et s appelant désormais église saint ythier,rien sur la période avec le chateau médiéval
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexandre

avatar

Nombre de messages : 2455
Date d'inscription : 28/03/2008

MessageSujet: Re: De l'histoire de la Collégiale Saint Ythier   Mar 30 Mar - 14:37

J'avais lu que les Sully avaient prit une part active dans la construction de Notre Dame à Paris.

Ici, l'église est renseignée comme construite en 1600 et des poussières, car c'est à cette époque que Sully (Béthune) l'a faite déplacer. Mais la stèle doit être d'origine à mon avis.

_________________
Alexandre de Chéroy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.duchedorleans.org/chateau
Juprelle

avatar

Nombre de messages : 22
Date d'inscription : 30/03/2010

MessageSujet: Re: De l'histoire de la Collégiale Saint Ythier   Mar 30 Mar - 15:27

Mars 1430.
Jeanne quitte, sans l'aval du roi, le château de Sully-sur-Loire et, avec une petite troupe, reprend le combat avec ceux qui luttent contre les Anglais, autour de Paris.

Château de Sully

Le château de Sully et le Moyen Age
Certes, le château de Sully est réputé pour être un magnifique château renaissance, centré sur sa splendide cour carrée… Certes, le château de Sully est majoritairement construit entre le XVIème et le XVIIème siècle par la famille Saulx-Tavannes…

Mais…

Le château de Sully ne serait pas ce qu’il est si le Moyen Age n’avait pas commencé de le façonner. Reprenons donc l’histoire à son début, alors que les seigneurs de Sully sont les heureux propriétaires du domaine du même nom. C’est à Gauthier de Sully, occupant les lieux au début du XIIIème siècle, que nous devons la fondation du domaine et la construction du tout premier château, un château fort. Il était composé de huit tours, dont une reste debout encore aujourd’hui, reliées par d’épaisses courtines. Autour de ce grand personnage qu’est Gauthier de Sully, dont l’existence est évidemment avérée, un peu de légende s’est greffée. Gauthier, chevalier, est parti à Rhodes, en croisade. Au cours du voyage, son navire est ravi par les pirates. Promis à une mort certaine, il prie et fait un vœu : « si je reviens vivant à mon domaine de Sully, je ferai construire une église ». Revenu sain et sauf sur ses terres, Gauthier tient sa promesse et entame la construction d’un édifice religieux sur le territoire d’Auxy. Mais chaque nuit, alors que les maçons quittaient le chantier, des choses étranges se passaient. Lorsqu’ils revenaient le lendemain, toutes les pierres, qu’ils avaient déjà arrangées, étaient éparpillées. Un matin que Gauthier vint sur le chantier, les pierres étaient alignées. Il les suit et là où l’alignement de pierres prend fin, décide d’en faire le nouveau lieu de construction de son église. Plus de problème, l’édifice a pu être construit. Il existe toujours, à quelques kilomètres du château de Sully : c’est l’actuel monastère du Val Saint Benoît. A son décès en 1240, Gauthier de Sully y sera inhumé. Son fils Hugues fait réalisé un bas relief représentant son cortège funéraire. Ce superbe bas relief est aujourd’hui préservé dans la chapelle du domaine de Sully.

Cette chapelle, située dans le parc, date d’ailleurs de cette même époque : son clocher campanile a été construit à la charnière du XIIème et du XIIème siècle. Le reste de l’édifice a été remodelé aux XIVème et XVème siècle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Juprelle

avatar

Nombre de messages : 22
Date d'inscription : 30/03/2010

MessageSujet: Re: De l'histoire de la Collégiale Saint Ythier   Mar 30 Mar - 15:33

Construit au XIIIe siècle, le monastère du Val Saint-Benoît, qui appartenait alors aux Moines du Val des Choux abrite depuis 1982, une communauté de Moniales de Bethléem.

Blotti sous les frondaisons de la forêt domaniale des Battées, le Monastère du Val Saint-Benoît qui doit son nom à une source en plein bois qui guérissait autrefois les « fièvres » et dédiée à Saint-Benoît, est devenu aujourd'hui un lieu de pèlerinage et de spiritualité pour ceux qui apprécient la sérénité et le calme se dégageant de ce lieu qui renaît après avoir, pendant près de trois siècles, connu l'abandon.
Battie sur une légende, l'histoire de ce monastère n'en est que plus énigmatique. C'est ainsi qu'en l'an 1236, , le navire qui ramenait le seigneur Gauthier de Sully Savigny et Repas, rentrant de Rhodes où il était allé assister à la cérémonie au cours de laquelle son fils fut fait Chevalier de l'Hospital Saint-Jean de Jérusalem de cette lointaine contrée, tomba aux mains de pirates. Prisonnier des Infidèles, il fit alors le voeu « de se vouer à Dieu et à la Vierge Marie du Val Croissant en Auxois, de l'Ordre du Val des Choux, que, si elle lui gardait sa vie et pouvoir eschaper du péril où il estoit, qu'il lui ferait bâtir un monastère en son honneur et gloire... Incontinent que son voeu fut fait, il fut délivré... C'était le troisième dimanche de Carême 1236 ». Dès qu'il revint en son château, le seigneur de Sully se mit en devoir de réaliser sa promesse et entreprit l'édification du monastère, tout près, devant son château de Repas. Et c'est là que la légende se corse. En effet, il est rapporté que dès le début des travaux d'édification, des faits étranges se produisent : tous les travaux exécutés par les ouvriers le jour sont détruits la nuit. Une désolation pour ces hommes qui, revenant le lendemain voient leur labeur de la veille à refaire. Après quelques jours, ils trouvèrent les pierres semées sur le chemin, les marteaux de maçon transportés « jusqu'au lieu où la bonne Dame désirait d'estre ». Ainsi fut fait !
En 1237, Hugues, fils de Gauthier de Sully, alors archiprêtre de la cathédrale d'Autun, fait donation de ce lieu qui comprenait entre autres « un étang, un pré de 2 charretées de foin, une rente annuelle de 12 sétiers de froment, seigle et avoine » au Monastère du Val des Choux, ordre institué quelque quarante ans auparavant et installé au creux d'une combe de la forêt chatillonnaise, dont les moines venaient prier dans ce lieu du Val Saint-Benoît choisi par la Vierge, acte confirmé en 1238 par l'Evêque d'Autun. Voilà pour la légende !
Il semble toutefois que, selon Raymond Oursel, suivant en cela la spiritualité du Moyen-Âge, chaque seigneur rêvait d'être inhumé dans une église monastique, en vue du salut de son âme, du fait de la reconnaissance des moines envers un bienfaiteur devenu leur obligé. C'est ainsi que Saint-Denis devint la sépulture privilégiée des rois de France, Citeaux celle des ducs de Bourgogne avant la Chartreuse de Champmol... et le Val Saint-Benoît celle des seigneureries avoisinantes. De fait, entre 1240 et 1412, pas moins de onze nobles originaires de Sully mais aussi Antully, Couches, Les Loges, Monestoy, Montjeu, Repas, y ont eu leur sépulture. Le premier à être inhumé dans l'église de style intermédiaire entre le roman et l'ogival terminée en 1240, fut Gauthier de Sully, décédé la même année, pour qui son fils Hugues fit exécuter un magnifique bas-relief représentant le cortège processionnaire des obsèques, une œuvre représentant un témoignage précieux sur la vie quotidienne en ce temps et qui fut transportée il y a quelques dizaines d'années à Sully par mesure de sécurité. Une période prospère, allant de 1262 à 1400, s'ouvrit alors pour le prieuré, période au cours de laquelle de nombreuses donations furent faites par les seigneurs du voisinage aux moines qui occupaient des cloîtres entourés de riches vergers et vastes jardins permettant à chacun de cultiver une parcelle de terrain. En 1359, le prieuré fut cependant brûlé par les anglais, avant que Nicolas Rollin qui, en 1420, acheta le château de Monestoy, ne laisse aux religieux la dîme de Monestoy, les rentes se faisant rares ceux-ci devenaient alors plus chasseurs que moines.
En 1541, les cloîtres devaient être détruits amenant l'ère du déclin en raison de la nomination de prieurs commandataires qui mirent à sac le monastère telle la famille de Celse Morin, celle du sous-prieur Bazinet, ou encore Flory Blanchery, archevêque de Lyon... d'une part, mais aussi par la vente de diverses possessions des religieux à l'exemple du moulin de la Drée acheté par Louis de Pernes, seigneur d'Epinac dont le frère Gaspard était prieur du Val. 1705 signait la suppression du prieuré et le rattachement au Grand Séminaire d'Autun qui entra en possession du Val Saint-Benoît le 8 avril 1706. Le 14 avril 1790, le val fut vendu comme bien national à l'évêque constitutionnel d'Autun, Jean-Louis Gouttes qui fut arrêté au Val le 7 janvier 1794 avant d'être transféré à Paris où il fut guillotiné le 26 avril 1794. Monseigneur d'Héricourt, évêque d'Autun, rachetait le prieuré en 1848 qui, à la mort du prélat, devint propriété d'un sculpteur, Monsieur de Mercey.
Enfin le 11 novembre 1885, le domaine du Val Saint-Benoît revenait dans le giron des propriétaires des terres de Sully, en l'occurrence la famille de Mac-Mahon, propriété de laquelle il restera jusqu'en 1982 où, suite à une donation, une communauté des Moniales de Bethléem prend demeure au Val Saint-Benoît.
Sans bruit, le 19 avril 1962, les trois première moniales, venant du monastère des Montsvoirons, arrivent à bord d'une 2CV au coeur de la Forêt des Battées dans les ruines de l'ancien prieuré et entreprennent de suite la restauration des bâtiments. Ayant pour tout bagage l'indispensable, à savoir de quoi célébrer l'Eucharistie, une caisse à outils, du pain, quelques fruits, des boîtes de conserves et de quoi dormir, elles reçoivent durant une huitaine de jours l'aide d'un maçon et d'un menuisier avec lesquels elles aménagent,munies de moyens de fortune, un oratoire, cinq cellules, une cuisine. Aidées et soutenues par la population des villages environnants, elles sont bientôt cinq à vivre ici où, après les problèmes les plus urgents d'intendance résolus, elles peuvent enfin se consacrer à leur vocation de prière et de silence. Ainsi, après trois siècles d'interruption, renaît en ce lieu un humble recommencement de la vie de prière monastique.
Chantal Pitelet
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Juprelle

avatar

Nombre de messages : 22
Date d'inscription : 30/03/2010

MessageSujet: Re: De l'histoire de la Collégiale Saint Ythier   Mar 30 Mar - 21:22

réponse de l office de tourisme de sully qui confirme ce que j avais trouvé:

5) La Collégiale Saint Ythier : un collège de 12 chanoines avait succédé aux Bénédictins. Leur église était située dans l’enceinte de l’ancienne basse-cour du château qu’ils gagnaient, par un pont entre les deux enceintes enjambant les douves : le Pont aux Prêtres. En 1608, Sully fit démonter cette église pour la reconstruire à l’emplacement actuel, celui de l’ancien sanctuaire dédié à Notre-Dame-de-Pitié.
Au-dessus du porche d’entrée, une fresque représente Maurice de Sully, Evêque de Paris à l’origine de la construction de Notre-Dame de Paris.
De très belles orgues et un mobilier du XVIIIè y sont conservés ainsi que deux vitraux de qualité datant de la fin du XVè. L’un représente « l’Arbre de Jessé », au centre, et l’autre, la légende de pèlerins se rendant à Saint Jacques de Compostelle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexandre

avatar

Nombre de messages : 2455
Date d'inscription : 28/03/2008

MessageSujet: Re: De l'histoire de la Collégiale Saint Ythier   Mer 31 Mar - 9:44

Citation :
"On signale la présence à Sully-sur-Loire, en 752, de Pépin le Bref et de sa cour - Il avait terrassé le lion dans les arènes de Ferrières-en-Gâtinais et il était roi - Il y fit pendre, après l'avoir chargé de chaînes, le neveu de Waïfre, duc d'Aquitaine".

"La baronnie de Sully relevait de l'évêché d'Orléans - Son titulaire était un des quatre barons à qui incombait le soin de porter l'évêque d'Orléans, depuis l'église de Saint-Euverte jusqu'à la cathédrale Sainte-Croix, lors de la première entrée dans la ville épiscopale".

"Manassès de Seignelai, pour bien indiquer sa suzeraineté d'évêque et celle de ses successeurs sur Sully, avait édifié, en 1218, à la tête du pont de Sully, une tour qui marquait la dépendance des seigneurs de Sully, autrefois libres".

http://www.cartoloiret.com/Commune%20Sully%20sur%20Loire.htm


De ce que j'en lis, que Manassès de Seignelai (Eveque d'orléans) a construit une Tour à la Tête du pont, là où se situe le chateau. Il n'y a pas loin à penser pour qu'il aie en même temps fait la chapelle.


Citation :
1216 : Manassès de Seignelay: construction du 1er pont de pierres
http://www.jargeau-tourisme.com/french/histoire_fr_chrono.php

_________________
Alexandre de Chéroy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.duchedorleans.org/chateau
Juprelle

avatar

Nombre de messages : 22
Date d'inscription : 30/03/2010

MessageSujet: Re: De l'histoire de la Collégiale Saint Ythier   Mer 31 Mar - 11:02

L'ancienne salle capitulaire du XIIIe siècle est devenue la chapelle Notre-Dame-de-la-Pitié. A voir, les panneaux de bois peints du XVIIe siècle s'inspirant ...


Dariush a écrit:
Je vous laisse faire les recherches nécessaire.

Je maintien que les cérémonies effectuées seront maintenues.
Par contre il me faut une consécration pour la faire valider à Rome ou une confirmation (peu importe le terme utilisé ici) avec les renseignements.

A défaut je délivre les autorisations nécessaire afin que tout soit en règle.

Les registres ont pu être brûler dans le passé.... Bref tenez moi informer. Mais pas de cérémonie pour le moment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Juprelle

avatar

Nombre de messages : 22
Date d'inscription : 30/03/2010

MessageSujet: Re: De l'histoire de la Collégiale Saint Ythier   Mer 31 Mar - 13:51

pourquoi a l hérauderie ton nom n apparait pas avec sully?au contraire j ai trouvé ça....


Corouine de Tulle-Ora

Baronne douairière de Sully

Héritage

Transmission de Dunois (~Alexandre)
Transmission de Sully (~Baptistin)

Destitution

Destitutions de Corouine, Lancelote, .Alexandre., Tristan_d_Appérault, Johandumoulin et Henestel


est ce normal?j ai vu qu on t aurait destitué de sully?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexandre

avatar

Nombre de messages : 2455
Date d'inscription : 28/03/2008

MessageSujet: Re: De l'histoire de la Collégiale Saint Ythier   Mer 31 Mar - 13:59

Non, l'histoire est bien plus drôle que cela.
Fauville mon père a légué la Baronnie de Sully à mon frère Baptistin, avec comme condition que si il n'avait pas de descendance, elle me revienne. Ce que Baptistin a accepté. Et ce que Baptistin avait fait figurer dans son contrat de mariage avec Corouine.

Mais lorsque Baptistin est décédé, plus moyen de remettre la main sur le contrat de mariage, et corouine ayant été destituée de ses autres titres elle a voulu garder Sully et n'a donc pas voulu racontrer la vérité.

Aussi, malgré le testament de Baptistin, la hérauderie n'a pas voulu que la Baronnie de Sully me soit léguée. Corouine en est donc toujours Baronne douairière.
Mais il est un fait que tous les Duc d'Orléans depuis ce temps ont accepté mes allégeances pour cette terre et que je suis bien reconnu comme légataire de ce fief. La hérauderie m'a bien intenté un proces pour usurpation, mais ils ont été déboutés.

Espérons qu'un jour l'histoire trouve un épilogue, mais de mon coté, je ne compte pas lacher l'histoire.

_________________
Alexandre de Chéroy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.duchedorleans.org/chateau
Juprelle

avatar

Nombre de messages : 22
Date d'inscription : 30/03/2010

MessageSujet: Re: De l'histoire de la Collégiale Saint Ythier   Mer 31 Mar - 14:05

ok,bien compliqué tout ça effectivement.ta vu le message de dariush?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexandre

avatar

Nombre de messages : 2455
Date d'inscription : 28/03/2008

MessageSujet: Re: De l'histoire de la Collégiale Saint Ythier   Mer 31 Mar - 14:19

Tout dépends lequel. A quoi fais tu référence ?

_________________
Alexandre de Chéroy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.duchedorleans.org/chateau
Juprelle

avatar

Nombre de messages : 22
Date d'inscription : 30/03/2010

MessageSujet: Re: De l'histoire de la Collégiale Saint Ythier   Mer 31 Mar - 14:22

celui que j avais posté plus haut...




Dariush a écrit:
Je vous laisse faire les recherches nécessaire.

Je maintien que les cérémonies effectuées seront maintenues.
Par contre il me faut une consécration pour la faire valider à Rome ou une confirmation (peu importe le terme utilisé ici) avec les renseignements.

A défaut je délivre les autorisations nécessaire afin que tout soit en règle.

Les registres ont pu être brûler dans le passé.... Bref tenez moi informer. Mais pas de cérémonie pour le moment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexandre

avatar

Nombre de messages : 2455
Date d'inscription : 28/03/2008

MessageSujet: Re: De l'histoire de la Collégiale Saint Ythier   Mer 31 Mar - 14:27

Oui, oui, j'en avais bien pris bonne note. Nous ne faisons que repousser la cérémonie en mémoire d'Henestel.

Par contre, je vais bel et bien organiser une cérémonie de renouvellement d'allégeance avec ma vassale Ladymarianna. Mais là nul besoin que l'église soit en règle ou pas il me semble.

_________________
Alexandre de Chéroy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.duchedorleans.org/chateau
Juprelle

avatar

Nombre de messages : 22
Date d'inscription : 30/03/2010

MessageSujet: Re: De l'histoire de la Collégiale Saint Ythier   Mer 31 Mar - 14:30

on continue les recherches ou tu vas demander a dariush les autorisations?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexandre

avatar

Nombre de messages : 2455
Date d'inscription : 28/03/2008

MessageSujet: Re: De l'histoire de la Collégiale Saint Ythier   Mer 31 Mar - 14:36

Faisons un petit point.

Es tu d'accord avec moi de dire d'apres les textes que la chapelle fut consacrée en 1218 par Manassès de Seignelay alors Evêque d'Orléans ?

Si il persiste un doute trop important, il va falloir continuer à chercher un peu.

A la limite, tu pourrais peut être lui soumettre ces données et lui donner copie de quelques textes appuyant nos dires.

_________________
Alexandre de Chéroy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.duchedorleans.org/chateau
Juprelle

avatar

Nombre de messages : 22
Date d'inscription : 30/03/2010

MessageSujet: Re: De l'histoire de la Collégiale Saint Ythier   Mer 31 Mar - 14:40

oui je suis entierement d accord avec toi et je m en occupe de suite de lui transmettre les textes...voila c est fait
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Juprelle

avatar

Nombre de messages : 22
Date d'inscription : 30/03/2010

MessageSujet: Re: De l'histoire de la Collégiale Saint Ythier   Jeu 1 Avr - 23:03

dariush fait le nécessaire a Rome,y a plus qu a attendre
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexandre

avatar

Nombre de messages : 2455
Date d'inscription : 28/03/2008

MessageSujet: Re: De l'histoire de la Collégiale Saint Ythier   Ven 2 Avr - 9:18

Merveilleux, il nous reste à attendre que l'issue sera favorable. En tous cas, je vous remercie pour la célérité de vos recherches.

_________________
Alexandre de Chéroy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.duchedorleans.org/chateau
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: De l'histoire de la Collégiale Saint Ythier   

Revenir en haut Aller en bas
 
De l'histoire de la Collégiale Saint Ythier
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» [baronnie] Douetum
» [Baronnie] Rochefort-sur-Loire (octroyable)
» [Justice]projet 3 Justice Collégiale[VOTE TERMINE]
» [Baronnie] Levroux
» Baronnie de Saint Vallier

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Maisons des Chéroy :: Vicomté de Sully :: La collégiale Saint Ythier :: Sacristie-
Sauter vers: