Maisons des Chéroy


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Campement Chéroy

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Aurore87

avatar

Nombre de messages : 273
Localisation : Orléans
Date d'inscription : 23/12/2011

MessageSujet: Campement Chéroy   Ven 12 Oct - 14:03

La rousse se mise en route pour les campements. Elle n’avait pas vue celle des Chéroy encore construite donc elle demanda à certains serviteur de l’aidé a monté la tente. Doucement elle fit son apparaissions. Aurore ne laissa pas les serviteurs faire tout le travail, avec eux elle se mise a tiré de chaque côté de cette toile de tissu et elle hissait avec eux. La sueur au front le soleil qui plonge sur eux il finit par monter celle-ci.Ça main essuie son front puis le frotte sur ca chemise. Satisfaite de la monter de la tente. Elle fit un léger sourire espérant que d’autre la joindrons. La jeune femme attache ses cheveux en tresse à nouveau après coup ce mise à préparer le confort de l’intérieur de celle-ci.

_________________

La patience est une vertue si grande mais
Méfier vous du loup qui dorts
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Floriane

avatar

Nombre de messages : 318
Localisation : Dole. Franche Comté
Date d'inscription : 08/02/2010

MessageSujet: Re: Campement Chéroy   Ven 12 Oct - 20:19

Accompagnée d'Heloise, son amie de toujours et bientôt sa vassale, elle avait rejoins Cheroy pour les premières joutes qui s'y organisaient. Le voyage depuis la Franche Comté avait été ma foi, fort calme.

Un moment d'incertitude avant de rejoindre le campement, elle aurait aimé pouvoir se reposer mais yèvre désormais n'était plus dans le berceau, éperonnant son cheval, elle se dirigea vers la tente familiale, après avoir consulté la liste des participants, froncement de sourcil, il semblerait qu'elle soit la seule Cheroy à jouter.






_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Héloïse du Val d'Haine

avatar

Nombre de messages : 158
Date d'inscription : 31/08/2012

MessageSujet: Re: Campement Chéroy   Ven 12 Oct - 20:41

Héloïse était pour une fois calme et obéissante, si si ca change. Elle suivait d'un pas tranquille Flory afin de ne pas la perdre dans la foule et dans ce domaine inconnu. Elle observait le paysage pour tenter d'être capable de se repérer car une fois que Floriane serait en selle, il le faudrait bien.

La jeune femme saluait de rapide hochement de tête ou génuflexion quand cela était possible les personnes qu'elle croisait. Arrivé à la tente, la jeune femme aida son amie et future suzeraine à se changer. Dans sa tête plein de questions se posaient, notamment pourquoi un certain participant n'avait toujours pas donné de suite à sa visite au chateau de Montbarrey... A croire qu'elle les faisait tous fuir...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ursus

avatar

Nombre de messages : 173
Date d'inscription : 24/06/2007

MessageSujet: Re: Campement Chéroy   Ven 12 Oct - 21:31

Ursus se préparait aux prochaines joutes. Il chevaucha à travers champs et bois avec son palefroi afin de retrouver la complicité qui les unissait. Il revint ensuite au campement et aperçut au loin Aurore, Florianne et une Dame qu’il ne connaissait pas. Il s’approcha d’elles et mit pied à terre.

Bonjour, je suis Ursus de Valbois le parrain de Florianne et un des vassaux d’Alexandre.


Il s’inclina devant la Damoiselle et embrassa sa filleule.

Alors, Florianne es tu prête pour les joutes ? Veux tu que je vérifie ton matériel ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Floriane

avatar

Nombre de messages : 318
Localisation : Dole. Franche Comté
Date d'inscription : 08/02/2010

MessageSujet: Re: Campement Chéroy   Ven 12 Oct - 22:47

Elle salua d'un sourire Aurore qu'elle avait rencontrée à Dunois

Dame Aurore, c'est un plaisir de vous revoir et je vous remercie d'avoir fait préparer cette tente pour quelque repos.

Un regard sur les campements, tandis qu'un sourire se dessinait sur ses lèvres en reconnaissant son parrain, elle s'avança vers lui attendant qu'il ait mis pied à terre pour le saluer comme il se devait.

Mon parrain je suis heureuse de vous revoir, je vous présente Heloise du Val d'Haine, une proche amie et bientôt ma vassale.

Regard malicieux à son amie.

Le Duc Ursus mon parrain, a un pigeonnier qui vaut le déplacement heloise, promis avant de quitter Orléans je te le fais visiter et voici Dame Aurore, vassale Cheroy.

Son regard se porta à nouveau sur le Duc avant de passer son bras sous le sien.

Dites moi mon parrain, j'espère que nous ne jouterons pas l'un contre l'autre, quand à mon équipement, je le veux bien et...........

Son regard embrassa les gens s'affairant autour des tentes.

Impression que je suis la seule venant de l'Empire et je me sens un peu perdue.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
leanore

avatar

Nombre de messages : 317
Date d'inscription : 19/01/2012

MessageSujet: Re: Campement Chéroy   Sam 13 Oct - 7:50

Bien qu'elle ne joutât pas, Léanore s'était jointe au campement. Comme toujours elle se tenait un peu en retrait.... pourtant elle connaissait Aurore. Mais elle était ainsi. Elle était toujours impressionnée devant les nobles dames qui avaient l'habitude d'évoluer dans ce monde. Elle se dit que son nouveau statut l'obligerait à être plus hardie.

Elle reconnut une haute et forte silhouette, qui détonnait parmi celles plus frêles des femmes. Ursus était là.

Léanore s'avança et salua l'assemblée


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
morganenn

avatar

Nombre de messages : 231
Localisation : au milieu d'un champs de pavot
Humeur : Ninja !
Date d'inscription : 21/10/2010

MessageSujet: Re: Campement Chéroy   Sam 13 Oct - 11:23

C'était un belle journée qui s'annoncait, le vent ne s'était pas encore levé et le soleil s'élevait timidement. Les participants au tournoi qui étaient déjà là s'affairaient à monter leur campement et pansaient leur monture. Quelques mètres au dessus du campement chéroy le feuillage d'un arbre s'agita curieusement jusqu'à qu'une tête rousse émerge brusquement au travers des feuilles. Non ce n'était pas un écureuil titanesque juste morganenn, normal.

Elle s'assit à califourchon sur l'une des plus grosses branche et salua les têtes connues juste en dessous

-Bonjour tout le monde ! salut héloise ! Vous allez bien ? De là où je suis on a une vue imprenable sur le campement et même le terrain du tournoi ! Je crois que je vais rester là quelqu'un a un truc à grignoter ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aurore87

avatar

Nombre de messages : 273
Localisation : Orléans
Date d'inscription : 23/12/2011

MessageSujet: Re: Campement Chéroy   Sam 13 Oct - 13:56

La rousse sourit de voir autant de monde...

Je vous en prie comtesse, cela fait plaisir de l’avoir fait pour les Chéroy. D’ailleurs j’ai prise soins de faire amener vos armures ici et aussi les a poli et nettoyer. En espérant que je n’ai pas mal fait.


Elle vue une dame quelle ne connaissait pas mais sourit quand ont l’introduit vassale de Chéroy... La rousse fit une révérence devant la dame. Elle resta dans son coin tranquille un peu isolé car elle est très timide. Aurore salua les gens qui rentrent dans la tente sourit doucement. La jeune femme les regarde doucement.

_________________

La patience est une vertue si grande mais
Méfier vous du loup qui dorts
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Héloïse du Val d'Haine

avatar

Nombre de messages : 158
Date d'inscription : 31/08/2012

MessageSujet: Re: Campement Chéroy   Sam 13 Oct - 22:03

Héloïse observait platement les gens autours d'elle. Polie et réservée elle se taisait pour mieux entendre. Voyant un homme arriver et baiser Florianne en la nommant "Filleule" puis en entendant dire qu'il était Duc, Héloïse plongea dans une profonde révérence appliquée digne du rang de la personne face à elle.

- Ravi de faire votre connaissance.

Dit-elle avec un accent Comtois audible de tous mais assez léger grâce à ses 8 mois de vie en Lyonnais-Dauphiné. Elle sourit à Florianne en l'entendant la présenter comme futur vassal, Dieu Tout Puissant s'il savait la vassal qu'elle s'était dégotée... Il faut toujours se méfier de l'eau qui dort parait-il et Héloïse ne contredisait pas le proverbe.

Se tournant ensuite vers la Dame Aurore, Héloïse la salua d'une génuflexion soignée mais rapide avant de saluer profondément Morganenn qu'elle connaissait bien via Clémence de Montmorency et Caerellyn.


- Morganenn, enchantée de voir que vous allez bien. Cela fait plaisir de vous revoir. Comment va votre mère ?


Dernière édition par Héloïse du Val d'Haine le Dim 14 Oct - 6:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arthur_de_troy

avatar

Nombre de messages : 14
Date d'inscription : 12/10/2012

MessageSujet: Re: Campement Chéroy   Sam 13 Oct - 23:28

Il y avait une chose que le blond trouvait mignon : les écureuils ! Il partageait avec eux une affection pour les noisettes, les arbres, la nature, en prime ils étaient roux et juste trop beau quoi. Et ? Me demanderez-vous ? Et rien du tout en fait…

Dès qu’il avait vu le nom qui accompagnait ces joutes, l’effet avait été immédiat :


Je veux ! Je veux ! Je veux !

Mais voilà… Le réveil s’était effectué alors que les inscriptions étaient déjà closes. Le blond avait alors parié sur l’inscription de son père aux joutes, car celui-ci était en période « je veux m’améliorer donc je joute partout où il est possible de le faire » mais voilà, ces joutes étaient les seules où son père ne s’était pas inscrit non plus. Alors le blond n’avait même pas l’excuse de vouloir spectateuriser son père pour une fois. Son destin semblait insister pour le détourner de l’endroit où il voulait aller. Oh pas spécialement pour voir des joutes, ça il s’en fichait royalement, ni pour soutenir quiconque, il n’avait pas regardé la liste des participants et ne comptait pas le faire. Non il n’était venu que pour une chose : la certitude qu’il avait d’y voir une personne, et pas n’importe laquelle : Elle !

Elle lui avait même promis une tarte tatin. Et c’est Elle qu’il quêtait sur le domaine à cet instant. Ne sachant comme la retrouver, il finit par débouler au seul endroit où il pensait pouvoir la trouver : le campement des Chéroy, où ceux-ci étaient en discussion sous un arbre. Il s'apprétait à saluer, se présenter et quêter encore une fois sa présence, quand une jeune brune lui coupa l'herbe sous le pied parlant à l'arbre et l'appelant par le nom qu'il allait prononcer. Le blond leva donc le nez, et afficha un immense sourire quand il vit Morganenn... Enfin tout du moins ses jupons.


Morganenn ! J'passais dans le coin, pis j'me suis souvenu que tu m'devais une tarte, alors j'suis venu vu qu'j'étais dans le coin et qu'j'avais rien de mieux à faire.

Jouer l'indifférence : parait que c'était ce qu'il fallait faire avec les femmes. C'était pas facile de jouer l'indifférence quand le regard étincelait immédiatement de bonheur à sa vue, mais bon c'était déjà pas mal, pour une fois il n'avait pas le bec grand ouvert.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
morganenn

avatar

Nombre de messages : 231
Localisation : au milieu d'un champs de pavot
Humeur : Ninja !
Date d'inscription : 21/10/2010

MessageSujet: Re: Campement Chéroy   Dim 14 Oct - 11:49

A la vue d'Héloise, morganenn se rappela les moments passés à la principauté, la belle époque où sa grand-mère étaient encore en vie et où la famille était encore soudée. Et dire qu'héloise avait du faire du baby-sitting pour elle et ses cousins ! Les temps ont changés mais c'était toujours un plaisir de la revoir c'est donc avec bonne humeur qu'elle répondit à sa question,

-Ma mère se porte bien, je pense qu'elle devrait venir pour assister aux joutes !

S'apprêtant à descendre de son perchoir, elle manqua de tomber à la renverse en entendant sa voix. Heureusement que sa robe était assez longue pour se coincer sous ses genoux, ce qui lui évita le ridicule d'avoir le bas de la robe qui se retourne lorsqu'elle même se retrouva la tête en bas suspendue par les pieds à la branche. Elle rougie un peu gênée lorsqu'elle se retrouva nez à nez avec lui dans sa délicate posture, puis elle lui offrit son plus beau sourire quand elle réalisa qu'il était vraiment venu ! Et rien ne pouvait lui faire plus plaisir en cette journée qui s’annonçait magnifiquement bien ! Elle ne releva même pas son manque de délicatesse lorsqu'il prétendit n'avoir rien d'autre à faire de de venir la voir parce qu’elle lui avait promit de la tarte tatin !

-Oh bonjour arthur !

Elle redressa le buste et se saisie à pleines mains de la branche pour voir sauter à terre à l'endroit. Un peu chancelante à l'atterrissage elle s'appuya contre le tronc d'arbre.

Comment vas-tu ?Ca me fait très plaisir que tu soit venu !

C'était peu de le dire, chacune de leurs rencontres étaient...comment dire ? Renversantes !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ursus

avatar

Nombre de messages : 173
Date d'inscription : 24/06/2007

MessageSujet: Re: Campement Chéroy   Dim 14 Oct - 18:49

Ursus salua en s’inclinant la jeune femme que lui présentait Floriane.

Enchanté de faire votre connaissance Damoiselle Héloïse. J’espère que vous ferez quelques agréables rencontres icilieu. Les joutes offrent l’occasion de connaître des gens venant des quatre coins du royaume de France et même de plus loin, comme la Franche Comté.

Et voilà que sa filleule lui parlait de son pigeonnier. Il eut envie de rire à l’évocation de ce tendre souvenir qui resterait gravé dans leur mémoire toute leur vie. Des moments simples, et joyeux comme il devrait en exister plus souvent.

Ah oui mes pigeons…


Peut être jouterons nous l’un contre l’autre en effet. Ce ne serait pas la première que je devrais combattre un ami. Ce serait même dans ce cas presque un duel père fille. Heureusement les chocs sont impressionnants mais les blessures ne sont jamais bien graves quand il y en a.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arthur_de_troy

avatar

Nombre de messages : 14
Date d'inscription : 12/10/2012

MessageSujet: Re: Campement Chéroy   Dim 14 Oct - 20:14

La dernière fois… Enfin l’avant dernière, c’est lui qui avait été littéralement renversé par sa présence puisqu’il était tombé à ses pieds… Pour une fois, ce n’était pas elle qui était renversante, mais lui. Elle, elle était renversée. Mais elle n’en était pas moins sublime, adorable et toujours aussi renversante, mais le blond, malgré sa proximité plus que poussée, réussit à ne rien faire d’embarrassant, comme sursauter se prendre les pieds l’un dans l’autre et tomber… Ou comme tendre la main et effleurer le visage qui était plus qu’à portée de main, tentateur. Sa posture embarrassante, lui tira un sourire éclatant. Mais il parvint à se retenir de faire tout acte déplacé. Et déjà la rousse avait retrouvé une position plus logique, et un éloignement salvateur.

Hum, en effet bonjour ! Bien sûr que je vais bien, toi aussi j’espère.

Le sourire se fit hésitant, un peu gêné, mais il réussit à ne pas rougir en pensant à ne pas y penser. Il piétina d’un pied sur l’autre, évitant de regarder les gens qu’il ne connaissait pas, dans l’espoir qu’ils ne le voient pas, ce qui serait moins embarrassant, et finalement il changea d’avis, valait mieux ne pas jouer l’invisible, mais se montrer poli, que d’être impoli avec les proches de Morganenn.

Hum, et bonjour Messires et Dames.

Les laissant à leurs discussions, retrouvailles, il reprit à l’intention de la rousse.

Et ça me fait très plaisir d’être venu en fait ! J’aurais bien participé pour te montrer qu’j’suis le plus fort, mais bon, j’m’y suis pris trop tard, pis j’ai perdu mon meilleur cheval et son remplaçant à Paris...

Le naturel revint au galop, et il sourit moqueur. Se moquant de lui même, qui n'était pas un grand athlète, et avait chut bien rapidement lors des dernières joutes à laquelle il avait participé, la présence de ses chevaux préférés n'y aurait pas changé grand chose.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aurore87

avatar

Nombre de messages : 273
Localisation : Orléans
Date d'inscription : 23/12/2011

MessageSujet: Re: Campement Chéroy   Dim 14 Oct - 20:58

La rousse sourit doucement , s'inclina au jeune homme qui arriva.

Bonjour messire je me nomme Aurore ,

Après savoir introduit auprès de celui-ci elle quitta la tente pour aller en explorations à travers les campements


_________________

La patience est une vertue si grande mais
Méfier vous du loup qui dorts
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
morganenn

avatar

Nombre de messages : 231
Localisation : au milieu d'un champs de pavot
Humeur : Ninja !
Date d'inscription : 21/10/2010

MessageSujet: Re: Campement Chéroy   Dim 14 Oct - 21:20

Morganenn plaqua sa main sur son front, mais où donc étaient passés ses bonnes manières ?
T'en a jamais eu sauvage !
La ferme la voix.

Elle s'appliqua à réparer son erreur en présentant arthur aux quelques membres de la maison déjà présents

-Je vous présente Arthur de Troy, un ami que j'ai invité à passer la journée à nos cotés, Arthur voici les vassaux de la maison il y a Ursus de Valbois, Dame Aurore, Dame leanore, une de mes cousines Florianne de Chéroy qui est venue accompagnée d'Héloise du Val d'Haine !


Puis elle s'approche de lui et lui chuchotte à l'oreille le sourire taquin:

-Mais tu n'es pas obligé de retenir tous les noms !

Amusée elle l'écoutait se justifier de ne pas participer aux joutes et leva les yeux au ciel lorsqu'il prétendit vouloir lui montrer que c'était lui le plus fort. Intérieurement elle se dit que ça lui aurait surement plut de jouer les supportrices pour son beau champion, elle se surprit soudain à le regarder avec tendresse, mais se ressaisie quand il évoqua leur première rencontre à Paris reprenant son air malicieux

-Oui mais qu'est ce qu'on s'est bien amusé ! Bon moi un peu moins quand j'ai du me faire balader en charrette dans les ruelles mais j'en garde un agréable souvenir. Je pourrai t'offrir un bon cheval comme tu l'as fait pour moi, qu'en dis tu ? Comme ça a un prochain tournoi tu pourras participer aux joutes avec un bon cheval et tu pourras me montrer que tu es le plus fort même si à mes yeux tu l'es déjà

Oups. Mais quelle tarte je vous jure ! Vite il fallait qu'elle trouve un moyen de distraction ! Ah ouf ! voilà l'anglaise qui se présente.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arthur_de_troy

avatar

Nombre de messages : 14
Date d'inscription : 12/10/2012

MessageSujet: Re: Campement Chéroy   Dim 14 Oct - 22:23

Il fut présenté dans les règles par la ravissante rousse, et ne trouvant à redire de plus, le jeune seigneur Auvergnat se contenta de s’incliner devant ces dames avec un sourire poli. Certes elle ne donnait pas les titres et peut être pas les noms entiers, mais un prénom était toujours mieux que rien.

Je suis ravi de faire votre connaissance.

Une autre rousse qui se présenta comme « Aurore » s’enfuit bien rapidement après les présentations, et comme il n’était du genre à ne courir après qu’une, il se concentra sur celle-ci, qui depuis le premier jour ne manquait pas de lui faire le même effet, lorsqu’elle se pencha à son oreille, le mélange entre la proximité de ses lèvres et le souffle dans son cou, lui tira un léger sursaut qui camoufla plus ou moins un frisson. Mais la suite des discussions si elle leur permit respectivement de cacher leurs émois pour l’instant, ils revinrent en force avec la reconnaissance de sa force, ce qui fit rougir bien visiblement le garçon. Arthur pourtant ne surenchérit pas, croyant percevoir pour une fois que peut être n’était-il pas fou, lui qui passait parfois pour un tombeur avait eu peur de laisser indifférente la seule personne qui ne le laissait pas lui-même indifférent.

Que tu dis ! Je suis certain que tu as adoré ce tour en charrette, dès que tu peux diriger et martyriser un homme, tu adores ça avoues ! Surtout quand tu peux manger tranquillement des caramels en prime !

Si elle avait été sa sœur, il lui aurait taquiné les côtes du bout du doigt, avec un sourire non moins taquin. Mais ce n’était pas sa sœur, aussi se contenta-t-il de sourire joueur pour ponctuer cette affirmation.

Hum, ce n’est pas aux femmes de faire des cadeaux aux hommes, surtout un tel cadeau, mais si tu veux tu pourrais m’accompagner à des élevages et m’aider à choisir la monture parfaite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Héloïse du Val d'Haine

avatar

Nombre de messages : 158
Date d'inscription : 31/08/2012

MessageSujet: Re: Campement Chéroy   Lun 15 Oct - 8:06

Héloïse observait la discussion entre les deux jeunes gens... Hum hum... Quoi ? Avoir du s'occuper de la rousse Morganenn tout un été ca fait avoir des réflexes.

- Je serais ravie de la revoir également.

Puis se reconcentrant sur le Parrain de Florianne et cette dernière.

- Effectivement cette volière à l'air... Très spécial.

[b]Lacha-t-elle un sourire un peu amusé sur les lèvres tandis qu'elle tentait de ne pas trop exprimer son intérêt.[/i]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Caerellyn

avatar

Nombre de messages : 113
Age : 42
Localisation : Tarbes pour un certain temps
Humeur : je peux être chatte ou bien tigresse
Date d'inscription : 19/05/2009

MessageSujet: Re: Campement Chéroy   Lun 15 Oct - 18:31

Elle avait arrêté Onyx au seul endroit d'où elle pouvait observer le campement. Fièrement dressée sur sa monture, elle se souvenait ... Elle était fière d'être une Chéroy.

Mère ! Pourquoi ?

Allait-elle revoir son oncle ? que de joie en perspective.

La main protégeant son regard, elle scrutait l’horizon.
Héloïse .... Quelle agréable surprise, puis Floriane, la gentille dame Aurore .... Elle allait talonner sa monture quand ses sourcils se froncèrent, le regard devint noir.

Morganenn, son trésor, sa précieuse ..... Par le très Haut qu'elle était belle. Que faisait donc ce jeune godelureau à bayer devant elle ? De quel droit souriait-il de façon si niaise à sa fille ?

Mais .... Il était temps qu'elle revienne.

Elle poussa sa monture en avant si brusquement qu'Onyx lui fit comprendre son mécontentement. C'est qu'ils se connaissaient ...

Elle murmura:

Vas ! te dis-je et vite, je veux savoir.


Avec élégance elle sauta à bas de sa monture et serra tendrement sa fille dans ses bras. Mon écureuil, enfin, je te retrouve.
Ses yeux émeraudes pétillaient de joie mais ... Elle se détourna et serrant toujours Morganenn contre elle

Jeune fille, présentez-moi donc ce jeune homme ...


Le ton était un brin dédaigneux et exigeait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Floriane

avatar

Nombre de messages : 318
Localisation : Dole. Franche Comté
Date d'inscription : 08/02/2010

MessageSujet: Re: Campement Chéroy   Lun 15 Oct - 18:50

Un sourire amusé se dessinait sur ses lèvres en observant Morganenn agile comme un chat descendre de son perchoir quand un jeune gamin vint les rejoindre, jamais elle n'avouerait que du haut de ses 17 ans, elle en faisait autant à Moissey quand elle avait envie de fuir le monde et ses obligations sans compter les chasses à la grenouille dans le lac sis au bord du domaine, répondant à son parrain.

Je n'aimerais guère jouter contre vous mon parrain espérons que cela n'aura pas lieu.

Ses yeux devinrent malicieux en saluant Caerellyn sa cousine avant de se poser sur les deux jeunes gens.

Caerellyn, ravie de vous revoir, ne faut il pas que des manifestations pour se rencontrer!!

Le brouhaha lui amenait des migraines, sa dernière blessure à la cuisse aux joutes du lavardin se faisait ressentir après les dernières heures à galoper dans la campagne. Et puis elle devait se préparer pour le premier tournoi, Lâchant le bras de son parrain, deux doigts sur le pli de sa robe soulevant légèrement le tissu tout en pestant contre l'armada de jupons qu'elle devait supporter dès sa présence en lieu public, elle se dirigea vers l'entrée de la tente

Permettez que je me retire quelques instants afin de prendre repos et ensuite me préparer pour les premières joutes.




_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
morganenn

avatar

Nombre de messages : 231
Localisation : au milieu d'un champs de pavot
Humeur : Ninja !
Date d'inscription : 21/10/2010

MessageSujet: Re: Campement Chéroy   Lun 15 Oct - 19:06

Poings sur les hanches, sourcils froncés et nez retroussé la flamboyante fit mine de s'offusquer en l'entendant insinuer qu'elle aimait martyriser son entourage en particulier la gente masculine. Mais elle n'allait certainement pas le contredire d'autant plus si elle pouvait manger quelques caramels en prime...Bah quoi ? Y'a pas de mal à se faire plaisir ! Tiens d'ailleurs...elle ne lui a pas encore fait découvrir les araignées frites au caramel spécialité morganesque, il faudra qu'elle y remédie, bon nombre de victimes innocentes durent sous la contrainte se soumettre à l'épreuve jusqu'à ce qu'ils découvrent que c'est délicieux et qu'on lui en réclame ! Avec ça pour sur il allait surement penser qu'elle était complètement givrée mais pour ça non plus elle ne le contredirait pas. L'écoutant d'un air malicieux elle répondit sur le même ton,

-Disons que j'ai connu meilleur comme moyen de transport

comme ses bras par exemple ?
La voix tu sors !


-Mais je dois bien avouer que tu n'as pas tord !

Elle éclata de rire et avant même de pouvoir répondre à sa proposition son sourire se figea et son visage devint plus pâle qu'à l'accoutumée...M'man...
Il fallait qu'elle l'attendrisse pour éloigner l'orage qui s’annonçait dans le sombre de ses yeux. Elle prit l'attitude innocente en souriant angéliquement et lui fit ses yeux de chat trop adorable pour ne pas craquer. Ouvrant pleinement ses bras elle l'accueillie avec une joie non dissimulée, sincérement heureuse de la retrouver enfin. Doucement elle se dégagea de l'étreinte maternelle et posa une main sur l'épaule du blond,

-M'man je te présente Arthur de Troy c'est l'un de mes camarades du collège, je l'ai invité à passer la journée avec nous car c'est un véritable passionné de joutes ! N'est ce pas Arthur ?

Elle avait osé lui mentir pour la première fois et en éprouvait un certain remord mais elle ne tenais vraiment pas à ce qu'il finisse éparpillé façon puzzle dans les quatre coins du royaume ou au moins du campement.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arthur_de_troy

avatar

Nombre de messages : 14
Date d'inscription : 12/10/2012

MessageSujet: Re: Campement Chéroy   Lun 15 Oct - 19:54

Si Morganenn était aussi belle, ça ne semblait pas être pour rien, car la femme qui semblait avoir envie de lui arracher la tête, et que la rousse appelait M'man était tout aussi belle. Mais autant son père était roux et lui blond, autant le même manque de logique existait entre les deux femmes. Et en parlant de parents, la mère de Morganenn semblait guère plus enchantée par son affection pour sa fille, que son père ne l'était. Dans le genre prometteur...

Le blond s'admonesta une baffe mentale en suivant le cours de ses pensées : Eh oh ! Les pieds sur terre, vous êtes juste amis.

Morganenn le fit sourire quand elle tenta de camoufler l'affaire, sans se rendre compte qu'elle ne mentait pas, et pouvait donc cesser de paraître aussi angoissée, comme une enfant prise sur le fait, et tentant de cacher son délit.

Le blond avec naturel, et toujours souriant - mais moins niaisement, car la mère bien que jolie, avait un effet totalement opposé à celui de sa fille, et assez efficace pour couper au blond tout étourdissement - s'inclina devant la brune.


Je suis réellement enchanté monseigneur, depuis le temps que je connais votre fille. En effet j'ai dut quitter le collège à cause de la guerre, mais j'étais dans la classe d'Albine notamment, une amie commune.

Pour le reste, il ne s'étendit pas sur la cavalcade dans Paris ensemble, le fait qu'il avait mît la tête de Morganenn a prix, qu'il l'avait transporté dans les bras dans tout Paris, ou qu'elle portait peut être à son collier, la chevalière aux armes d'Arthur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Caerellyn

avatar

Nombre de messages : 113
Age : 42
Localisation : Tarbes pour un certain temps
Humeur : je peux être chatte ou bien tigresse
Date d'inscription : 19/05/2009

MessageSujet: Re: Campement Chéroy   Lun 15 Oct - 23:00

Ses yeux ne quittaient pas ceux du.. Elle soupira.

Damoiselle d'Endoufielle, ôtez-moi votre main de cette épaule, et bien que je ne vous regarde point, ne tenter pas de m'attendrir avec cette attitude de chatte innocente que je devine si bien. D'ailleurs jeune fille, je remarque une fêlure dans votre voix, oseriez-vous me mentir ? Vous ? Je ne veux y croire, c'est bien cela ! Je refuse tout de go que cette seule pensée ne m'effleure, ma confiance en vous est grande et à jamais indéfectible.

Elle ne sourcilla pas et continua, yeux obligeant son vis-à-vis à la fixer


Arthur_de_troy, votre éducation comporte quelques lacunes.
Point de Monseigneur. Morganenn n’ayant point eu l’idée de me présenter nous allons le faire nous même.

Nous sommes Caerellyn de Carpadant Plantagenêt Chéroy, vicomtesse de Fézensaguet, baronne de Cazaux-Saves mais notre titre le plus précieux est celui d’être la mère de cette jeune fille.


Doucement son regard s'adoucissait, ses yeux retrouvaient cette couleur émeraude qui avait tant fait ... Elle toussota.

Collège et guerre dites-vous ? Nous avons guerroyé aussi, et comment ! Mais le très Haut n'a point voulu de nous, pourtant, il nous a appelé, puis renvoyé ..que Sa Volonté soit faite.

Qui est votre père ?
Vous ne joutez-point ? Pourquoi ?
Où avez-vous fait l connaissance de notre fille ?
Depuis combien de temps ?

_________________


Dernière édition par Caerellyn le Mer 17 Oct - 4:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arthur_de_troy

avatar

Nombre de messages : 14
Date d'inscription : 12/10/2012

MessageSujet: Re: Campement Chéroy   Mar 16 Oct - 0:04

Lacunes ? Vous avez dit lacunes ? Monseigneur était bien d'après l'étiquette ce qu'il fallait dire à Vicomte ou Vicomtesse. Certes ce mot était d'un laid quand on l'employait pour une femme, mais il ne saisissait pas bien... L'étiquette ne précisait pas le titre à donner à une mère. Lacunes ? Ça voulait dire déception du père s'il l'apprenait et donc déjà par avance affliction du fils de ne pas être un bon fils.

Hé bien, je n'ai pas de titre de père à vous retourner, et sans conteste sur ce point comme sur sûrement presque tous les autres vous m'êtes supérieure. Je suis Arthur de Troy, seigneur de Fourchaux, fils héritier de Lanfeust de Troy, Duc de Souvigny entre autres terres, né de son premier mariage avec Corinne de Vierzon.

Maintenant, je dois vous prévenir, que l'air étrange qu'a affiché votre fille en me précisant comme ami de collège n'en rend pas moins véridiques ses dires. Nous nous sommes réellement rencontrés en début de seconde année au collège Royal Saint Louis de France, alors que votre fille comme presque l'ensemble des demoiselles présentes s'ébahissait devant une horde de poneys. Nous nous sommes perdus de vue pendant la guerre du Ponant. Et nous nous sommes revus dernièrement au mariage de l'une de ces demoiselles adoratrices de poney, a savoir Hélène Blackney, puis a l'anoblissement d'une autre, Albine de la Fléchère Marigny que j'ai cité tout à l'heure. Je n'ai jouté qu'à l'occasion du Tournel pour l'instant, et n'ai pu me réinscrire car je suis entré au service de sa Grandeur Alandrisse de Montbazon-Navailles, ce qui m'a pris beaucoup de temps. J'ai raté les dates limites d'inscription à ces joutes malheureusement, mais me suis inscrit à d'autres la semaine prochaine à la lice saint Antoine, et je venais étudier les concurrents et leurs techniques, ce pourrait m'être utile à l'avenir.


C'est non moins souriant qu'à son habitude qu'il cessa de répondre à la première partie de l'interrogatoire. N'ayant un instant cessé de soutenir le regard d'émeraude, qui ne cessait quant a lui de lui faire penser à celui de la fille. Il manquait une pointe de malice. Et le blond n'avait qu'une envie, plonger dans ceux de la rousse, pour voir si réellement la couleur et la forme étaient identiques.

Cette discussion avec Caerellyn était en soi amusante. Il n'avait jamais réfléchit au fait qu'une mère était une femme comme une autre, qu'elle avait été ou était toujours une femme désirable, qui avait attiré l'attention d'un homme et que par suite ça avait fait des chocapics. Cet enchaînement, lui faisait prendre conscience que son intérêt poussé pour Morganenn, amènerait peut être un jour à des enfants, que s'ils étaient d'elle forcément il les aimerait plus que tout, imaginons alors qu'un jour un jeune dandy comme lui, vienne un jour courtiser la main de SA fille... Il l'égorgerait avant de lui demander son nom ! Si Morganenn était la digne fille de sa mère, et voyant déjà comme il surprotégeait sa sœur ! Pauvres enfants, ils vivraient dans un couvent, ou verraient tous leurs amis de sexe opposés disparaître mystérieusement...

"BAM" Arthur endura la claque mentale sans sourciller.

C'est une amie ! Arrête de prendre tes rêves pour la réalité !

Le blond retourna a l'instant présent, attendant la suite des questions. Car la brune n'était pas dupe. Ils étaient trop... Ça se voyait qu'ils avaient partagé un instant rien qu'a eux. Et il s'était contenté de répondre à ses questions, comme aucune d'elle n'avait motivé qu'il mentionne Paris, il s'en était abstenu. Elle avait voulu savoir comment ils s'étaient rencontrés, pas comment le blond était tombé a...

AMIS ! foutredieu, vas tu te l'entrer dans le crâne, c'est pas le moment de le regarder avec ton air niais et la bouche grande ouverte à gober les mouches.

Bref !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
morganenn

avatar

Nombre de messages : 231
Localisation : au milieu d'un champs de pavot
Humeur : Ninja !
Date d'inscription : 21/10/2010

MessageSujet: Re: Campement Chéroy   Mar 16 Oct - 18:19

Les traits du visage de morganenn changèrent soudainement d'expression, un air de défit apparut sur son minois fixant sa mère du regard, sa main posé sur l'épaule de son ami se crispa mais elle ne la retira pas pour autant. Damoiselle d'endoufielle, la réplique avait fait mouche, touchée. La flamboyante de fléchit pas pour autant et garda son sourire malicieux qu'ellle arborait en signe de défit. Elle souffrirait la mort plutôt que de perdre son indépendance et sa liberté, elle le savait bien et elle l'avait éduquée en ce sens.

- Mère

Elle insista sur ce mot, en réponse au damoiselle un peu trop durement prononcé à son gout.

- J'ai quinze ans, je suis première dame de la chambre au louvre, je suis procureur du Bearn , et je ne peux pas être libre de me faire des amis comme je l'entend ?
M'man...


Malgré tout les efforts du monde elle ne pouvait l'appeller autrement et au diable les mondanités !

- Après tout ce que nous avons du endurer ces derniers temps je voudrais respirer, avoir une vie normale et pour une fois être entourée de ma famille et de mes amis. Tu as toujours décuplé toute tes forces pour me protéger, que je soie heureuse et je t'adore comme personne ! Encore plus que tous ces hommes qui revaient de devenir mes beaux pères. Aujourd'hui j'ai invité ce jeune homme car c'est un ami qui m'est cher, et je suis heureuse en sa compagnie !

Elle se mordit les lèvres, elle n'osait pas élever la voix d'habitude craignant de subir sa tempête. Qu'on se le dise sa mère c'était terminator à coté chuck norris etait une tapette.
Rien ni personne ne pouvaient decider de son destin, ni les réformé et leurs allumettes ni même le três haut qui avait très certainement eut peur de se confronter a plus fort.

- Et bien que je ne sois pas d'accord sur sa vision des poneys, je ne m'ebahissais pas je trouve que se sont des animaux adorables et très intelligent qui méritent notre attention, j'aimerai qu'il passe la journée en notre compagnie. Oh m'man s'il te plait dis oui !

Ses yeux allaient de l'un à l'autre, le ventre noué priant le ciel qu'elle l'accepte. De toute manière il allait falloir qu'elle s'habitue à lui car la rousse avait bien l'intention de passer d'autres journées juste avec lui.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Caerellyn

avatar

Nombre de messages : 113
Age : 42
Localisation : Tarbes pour un certain temps
Humeur : je peux être chatte ou bien tigresse
Date d'inscription : 19/05/2009

MessageSujet: Re: Campement Chéroy   Mer 17 Oct - 5:33

Elle fixait toujours le jeune ... hummm, cela allait être difficile à prononcer ... : Arthur ! Elle n'entendait qu'à peine ses réponses, tant un malström de sentiments la brinquebalaient. Sa fille, son précieux trésor était cette si jolie jeune fille ... une femme en devenir dans bien trop peu de temps.

Elle soupira profondément, toute la colère s'enfuyant avec son souffle.


Jeune Arthur, sachez que pour moi les titres n'ont que peu d'importance, point n'est besoin d'aller bayer mes propos ailleurs qu'entre nous ... Elle toussota ... trois ! quoique, finalement, cela n'aurait que peu d' importance, je pense et je dis !
Si vous les gagnez sur un champ de bataille, aux services de votre comté ou duché, alors je dis oui. Par héritage ? les méritez-vous ? Parfois oui, parfois pas du tout.
Mais je divague. Sachez que seules les qualités de cœur, l'honneur, le courage, je dis bien le courage, pas la témérité, et quelques autres qualités encore que l'instant me fait oublier, ont tout mon respect.


Arthur_ de_Troiy, une fille de princesse ne présente point ses excuses, cependant veuillez comprendre mon ton sec, froid, accompagné, j'en jurerais, d'un brin de dédain, cela n'est pas ma vraie nature.


Elle n'en dirait pas plus, point trop n'en fallait que diable !

Un bref instant, elle ferma les yeux. La vision de cette main adorée, posée sur cette épaule d'elle inconnue, la déchirait. Elle connaissait sa fille, la têtue la défiait, elle ne l'ôterait pas et c'est pour cela qu'elle l'aimait autant. Elle avait bien tenté voila longtemps d'apaiser ce caractère rebelle. Elle avait renoncé, peut être même encouragé, sans le vouloir ... Cae tu le voulais, tu n'as plus l'âge de te raconter des billevesées.

Son cœur écouta et entendit sa fille.
Elle disait vraie, comment accepter qu'elle ait grandi si vite ? et pourtant !
Ne venait-elle pas d'énoncer un reproche caché ? raison, encore, elle avait été et était toujours très courtisée... Elle toussota, l'hiver était précoce en cette année de grâce 1460. Elle ! oui, c'était normal et par ma foi bien agréable, mais pas sa fille .. sa fille ... NON !

Elle baissa des yeux brillants vers le sol à peine une seconde et posa une main sur chaque épaule de son écureuil.

Mon ange, ma chérie, ma raison de vivre, tu as raison, acceptes mes excuses, un instant j'ai refusé de te perdre, égoïste que je suis, je n'ai pensé qu'à moi. Vis et profites de chaque instant mon bel enfant, jures-moi juste d'être heureuse, le contraire, je ne le supporterais pas. Il est vrai que nous avons vécu de si douloureux moments, je sais bien que tu voudrais retrouver une vraie famille et je ne parle pas de ton oncle Alexandre. D'ailleurs où se trouve-t-il que je l'embrasse, et son épouse ? Peut être la retrouveras-tu cette famille, qui peut dire ? Mais tu dois voler de tes propres ailes.
Saches que, où que tu soies, si tu as besoin, je volerai vers toi plus vite que l'aigle des montagnes et cela jusqu'à mon dernier souffle.

Une odeur de jasmin flotta imperceptiblement dans l'air plus frais de l'automne arrivant. Cae torturait son mouchoir.

Ainsi Arthur apprécie peu les poneys ? contez-moi cela tous les deux.


Elle leur offrit son plus joli sourire, celui qu'elle ne donnait qu'à Morganenn.

Ses émeraudes pétillaient de nouveau, de nouveau elle était redevenue la personne que certains appréciaient ... Pourtant, tout au fond, bien caché, là où nul n'irait lire, quelque chose c'était brisé.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Campement Chéroy   

Revenir en haut Aller en bas
 
Campement Chéroy
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Petit campement
» [RP] tente d'hopital de campagne du campement mont aiguille
» Materiel pour notre Campement GN
» un Affreux Dauphinois cherchant le campement et la lice pour les joutes de la Saint Michel
» Campement gn

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Maisons des Chéroy :: Duché de Chéroy :: Le Hall d'entrée et extérieurs :: Campement-
Sauter vers: