Maisons des Chéroy


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Installation

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
leanore

avatar

Nombre de messages : 317
Date d'inscription : 19/01/2012

MessageSujet: Installation   Mer 10 Oct - 21:13

Nul besoin de carriole et de longue route à faire. Les joutes avaient lieu dans la maison de sa suzeraine et Léanore n'eut qu'à demander qu'on y installe une tente et une solide table pour allonger les éventuels blessés.
Elle avait puisé dans ses réserves les simples, onguents, linges propres, pots de miel .... qu'elle pourrait avoir besoin pour les blessures. Elle avait aussi songé, et, elle espérait de tout coeur de ne pas avoir à s'en servir, les instruments nécessaires à des interventions plus sérieuses.
Un domestique finissait d'installer et d'attiser un foyer. Elle y préparerait non seulement sa pitance mais aussi les infusions.

Elle était fière de participer à cette grande fête qui honorait le duché d'autant qu'elle était toute nouvelle vassale et elle avait à coeur de bien oeuvrer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
hersent

avatar

Nombre de messages : 22
Date d'inscription : 10/01/2012

MessageSujet: Re: Installation   Sam 13 Oct - 9:25

Hersent avait immédiatement remarqué qu'une tente médicale avait été installée non loin du campement, en fait entre l'aire des tentes des jouteurs et la lice, lieu de tous les dangers. Comme elle allait visiter les campements des jouteurs de sa connaissance, elle s'était vêtue de sa tenue irlandaise, qu'elle aimait beaucoup porter tant elle s'y sentait bien dans la fluidité des tissus. Elle commença son périple par la tente montée sur les ordres de son ancienne camarade de médecine à Belrupt, Dame Leanore:

Spoiler:
 

Bonjour, Dame Leanore! Comment allez-vous depuis les joutes de Vignory? Et votre fils Tristan? J'imagine qu'il a du encore changer ce cher ange! Elle regarda autour d'elle et sourit Je suis rassurée de savoir qu'un médecin digne de ce nom sera là pour soigner les éventuels bobos reçus aux joutes. Je viens des joutes du Lavardin où une fois encore j'ai du terminer mon duel à l'épée... heureusement que des hématomes mais après le popotin arc-en-ciel, j'ai la cuisse, le coude et le bras de cette couleur très seyante! Je vous jure, je les collectionne on dirait. Bref, j'ai échappé au pire mais pas à la énième défaite sur la lice. J'espère me rattraper ici. Euh... si jamais je devais être blessée à nouveau, vous me promettez de me faire de jolies dentelles qui disparaîtront rapidement??? C'est que je n'ai pas envie de devenir une carte, non pas du tendre, mais des lices sanglantes!

Elle rit malicieusement de ses bêtises de jouteuse mais après tout, les joutes c'était fait pour se détendre!


Dernière édition par hersent le Lun 15 Oct - 12:27, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
leanore

avatar

Nombre de messages : 317
Date d'inscription : 19/01/2012

MessageSujet: Re: Installation   Dim 14 Oct - 22:08

Une première visite en la personne de Hersent la sortit de son affairement. Léanore admira la tenue qu'elle arborait, Dame Hersent était toujours d'une élégance irréprochable et celle-ci bien gentiment s'enquit d'elle.

Bonjour Dame Hersent. Je vais très bien merci.

Elle sourit à l'évocation de son fils

Tristan va bien aussi, il va sur ses neuf mois maintenant et Je dois surveiller un peu plus à présent qu'il sait se déplace tel un petit chiot.


Hersent lui parla des joutes et son inquiétude quant à ses futurs duels

Vous avez du jouer de malchance, et je suis sûre que vous progresserez rapidement. Ne dit on pas que c'est en forgeant qu'on devient forgeron. Mais s'il advenait que vous soyez blessée, ,n'ayez crainte. J'ai été tisserande et je fais les plus petits points qu'il soit sur terre.

Le feu commençait à s'éteindre aussi Léanore alla rajouter quelques branchages.

Et vous ? Comment vous portez vous ? Est-ce que les cours d'héraldique vous passionnent?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
hersent

avatar

Nombre de messages : 22
Date d'inscription : 10/01/2012

MessageSujet: Re: Installation   Lun 15 Oct - 12:42

Déjà 9 mois, le petit bonhomme!!! Que le temps passait vite!

J'ai l'impression que c'était hier que je voyais votre petit Tristan encore en train de têter le sein nourricier^^ Le temps passe trop vite surtout lorsque les enfants sont jeunes: on ne les voit jamais grandir et quand ils sont prêts à quitter le nid on se dit que l'on n'y est pas encore préparée... c'est mon côté maman louve qui dit cela. Je regarde mon fils grandir en me disant que chaque qui passe l'éloigne de moi... pour son plus grand bien, il est mon seul enfant, le seul que j'ai porté en mon sein et j'ai tendance à vouloir l'accaparer mais heureusement, mon intendant Corbin veille!

Elle regardait la tente médicale et était rassurée, tout était en place au cas où...

Pour jouer de malchance j'en joue, en effet, aux dernières joutes du Lavardin j'ai encore eu droit à un duel s'achevant à l'épée, résultat, trois blessures légères, des hématomes en fait qui m'ont faire cuire pendant quelques jours. Du coup, je pense perdre un peu en souplesse lors des prochaines joutes.
Je suis allée voir le tableau d'affichage, je me mesurerai bientôt à Dame Boudicca... j'espère ne pas trop souffrir. Sinon, il faudra que je fasse une pause dans mes participations afin de regagner quelques points de résistance. Enfin, c'est bien compliqué tout cela.


Si elle trouvait les cours d'héraldique passionnants??? Dame Leanore avait l'art de poser les bonnes questions:

J'aime beaucoup l'enseignement de notre professeur Dame Linoa et après des débuts un peu difficiles, j'apprends énormément dans son cours et je dois avouer que même si l'héraldique est un domaine des plus ardus, je dois avouer que je deviens passionnée et curieuse de tout ce qui concerne cette science complexe. Et vous? Vous attendiez-vous à la teneur de ce cours??? J'avoue avoir été surprise au début.

Elle rassembla les pans de sa robe et s'enveloppa de sa cape, il était temps pour elle de rejoindre son campement afin de préparer son duel. De plus, elle devait aller saluer quelques connaissances avant le début du tournoi. Elle salua Dame Leanore:

Je dois vous laissez, Dame Leanore, je vous remercie de me rassurer sur votre dextérité de couturière. Toujours est-il que j'espère que la tente n'aura pas à servir pour ces joutes organisées par votre suzerain.
Nous nous croiserons certainement en tribune. A bientôt Dame Leanore.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ecume_

avatar

Nombre de messages : 13
Date d'inscription : 08/10/2012

MessageSujet: Re: Installation   Lun 22 Oct - 15:41

- Tente médicale? Oui...Seulement si c'est une demoiselle ou dame !

La Dame de Compagnie.
Mademoiselle vous exagérez, votre épaule vous fait souffrir, votre visage...saigne et cette légère griffure comme vous dites devient bleue.

- Yolaine par tous les saints, j'étais aux joutes ! aux joutes c'est un risque de blessure, je ne faisais pas de la couture que je sache, puis tu sais bien que j'aime ce genre d'animations bien plus que les bals !

Yolaine soupire.
Je vous accompagne jusque la tente juste par prévention, que va dire votre Mère en voyant votre visage.
Et si c'est un homme, je resterais à vos côtés, je ne quitterais pas la tente je resterais jusque la fin, êtes vous rassurée?


L'Ecume soupirait, passant le revers de sa main sur sa joue qui saignait légèrement, son épaule avait davantage souffert le coup avait été dur.

- Je capitule, puis j'ai vraiment mal. Tu as gagné Yolaine, mettons nous en route.

Elles arrivèrent à la Tente.

La Dame de Compagnie.
Bonjour, il y a quelqu'un ? S'il vous plait. Ma Dame aux joutes s'est blessée et je souhaiterais qu'elle voit quelqu'un.

La blondinette, le bras en écharpe, qu'elle tient de sa main. Impatiente finalement d'être vue par une personne avant de rentrer au domaine familial.
Sa mère était encore en joutes en 8eme et elle aimerait bien voir la suite puis également l'encourager.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
leanore

avatar

Nombre de messages : 317
Date d'inscription : 19/01/2012

MessageSujet: Re: Installation   Lun 22 Oct - 18:42

Léanore avait assisté de très loin les différents duels. La tente avait installé de sorte qu'elle puisse voir et entendre les clameurs sans devoir la quitter réellement.

Elle avait entendu les bruits des sabots galopant sur la terre, les craquements des lances qui se brisent, le fracas des chutes dans un bruit de ferraille.

Au bout de quelques échanges, la jeune médicastre vit arriver deux jeunes femmes l'une soutenant un peu l'autre qui semblait souffrir du bras. Le visage était un peu tuméfié.

Léanore s'approcha d'elle afin d'aider la blessée à s'installer plus confortablement sous la tente

JE suis Léanore et je suis la médicastre. Asseyez vous je vous en prie.

Elle regarda la personne qui accompagnait la blessée.

Vous pouvez rester et m'assister. Lavez-vous les mains je vous prie.

Elle lui désigna une cuvette et un broc qui se tenait à proximité.

Puis de nouveau vers la dame se voulant rassurante, elle irait aux mondanités après les soins.

Je vais d'abord nettoyer votre visage afin d'évaluer la blessure. Parfois ça saigne beaucoup et ça n'est pas grand chose. POur ce qui est du bras. pouvez-vous me dire si vous parvenez à le bouger ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ecume_

avatar

Nombre de messages : 13
Date d'inscription : 08/10/2012

MessageSujet: Re: Installation   Lun 22 Oct - 19:00

Les bleus de la Lavallière se posent sur la Médicastre, oh quelle est heureuse de voir que c'est une demoiselle.
Son regard est doux sur la médicastre, bien-sur elle n'est pas rassurée car elle souffre vraiment de l'épaule.


- Léanore, je vous remercie d'accepter de nous recevoir.

La blondinette s'installe confortablement, Yolaine à ses côtés ne la quittant pas.

- Je me nomme Ecume, Ecume de Lavallière. Je joutais, c'est ma première fois, fin je suis plutôt spectatrice habituellement et là je souhaitais accompagner ma Mère, qui elle est en 8ème.

La Dame de Compagnie.
Je vous remercie Mademoiselle Léanore. Je ne souhaite pas quitter Ma Dame, oui je vais vous assister avec plaisir.
Elle se lave les mains soigneusement et observe la Médicastre nettoyer le visage de la blondinette.

- Quand je tente de bouger le bras, j'ai très mal mais aussi au niveau du poignet, je ne saurais décrire avec certitude si le poignet me fait plus mal que l'épaule et inversement.

L'Ecume douce mais parfois sauvage, en position assise elle tente un mouvement, essayant de soulever son bras mais un tiraillement la fait grimacer.

- J'ai affreusement mal. J'avais surement trop serré la lance sous mon bras, quand il y a eu l'impacte, j'ai cru que mon épaule était brisée. Mais j'ai mal le long du bras jusqu'au poignet.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Niall de Rivien

avatar

Nombre de messages : 7
Date d'inscription : 09/10/2012

MessageSujet: Re: Installation   Lun 22 Oct - 22:10

Niall avait remporté non sans mal son huitième de finale. Toutefois il n'en était pas sorti indemne et il ne voulais pas que cela le pénalise trop pour la suite.
Le voilà donc tout encore en armure qui s'en alla clopin clopant vers la tente médicale.
Son écuyer qui d'habitude s'occupait de lui à ce moment là n'avait pas pu venir, tout occupé qu'il était a préparer son mariage.
Tenant son bras blessé avec l'autre. Evitant tant que faire se pouvait de le bouger malgré le fait qu'il devait marcher, il arriva sur place.
La tente n'était pas vide c'est déjà ça mais comme il ne savait pas à qui il devait d'adresser afin d'avoir quelques soins il lança à la cantonnade.


Euhhh , Bonjour à vous, Niall de Rivien,

J'ai eu comme qui dirait une chute malheureuse de mon cheval et disons que mon bras retombant sur les débris de ma lance brisée en a fait les frais. Y aurait il quelqu'un d'assez aimable pour m'aider a voir ce qui ne va pas?
J'aimerais beaucoup pouvoir m'élancer pour le prochain tour de ces joutes sans trop souffrir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
leanore

avatar

Nombre de messages : 317
Date d'inscription : 19/01/2012

MessageSujet: Re: Installation   Mar 23 Oct - 19:44

Léanore sourit en entendant la jeune demoiselle la remercier

Je vous en prie, c’est normal.


Tout en écoutant la jeune noble, Léanore finissait de nettoyer le visage avec un linge propre et de l’eau tout simplement.

Vous avez manqué de chance mais j’espère que cela ne vous arrêtera pas. Ne dit on pas que c’est en forgeant qu’on devient forgeron ?

Elle se pencha sur la plaie afin d’évaluer l’étendue de la blessure.

Hum rien de grave comme je le présentais. Quelques points à faire au niveau de l’arcade, ça ne se verra même pas avec le sourcil.


Elle alla chercher une cuvette ainsi qu’un flacon d’une lotion désinfectante.

Pouvez vous pencher la tête en avant je vous prie, quant à vous jeune dame, tenez la cuvette en-dessous de la tête. Je vais verser la lotion sur la plaie pour la nettoyer et la lotion coulera dedans et non sur votre mise.

Les deux jeunes femmes s’exécutèrent comme elle demandait. Des petits caillots de sang furent évacués avec la lotion qui coulait remplissant petit à petit la cuvette d’un liquide rosé. Lorsqu’elle jugea que ce fut suffisamment nettoyer, Léanore prit un linge propre qu’elle appliqua sur la petite plaie afin de faire arrêter le petit écoulement de sang.

Pouvez-vous tenir la compresse s’il vous plait, je vais préparer l’aiguille et le fil.


Regardant la jeune demoiselle

Désirez-vous que je vous endorme ?


(au blessé suivant, pouvez-vous attendre ou désirez-vous que j'ouvre un autre topic afin de procéder aux soins simultanément)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ecume_

avatar

Nombre de messages : 13
Date d'inscription : 08/10/2012

MessageSujet: Re: Installation   Mar 23 Oct - 20:07

Le coeur de la jeune Lavallière battait à tout rompre. Peureuse non assurément que non, mais elle n'était pas rassurée.
Pourtant la Médicastre était des plus douces avec elle. Une voix d'homme derrière la tente se fit entendre, la blonde tend l'oreille puis écoute la demoiselle.


- Oh je reviendrais jouter, j'adore cela. J'aimais déjà avant, mais j'aime encore plus maintenant. Beaucoup moins quand je me fais mal, forcément.

Un léger rictus de la part de la blondinette. Puis elle se concentre, essayant juste de se détendre. L'eau sur son visage lui faisait un bien fou, elle expire doucement.

La Dame de Compagnie.
Je vais tenir la compresse, l'épaule doit encore faire souffrir Ma Dame.

L'Ecume écoute et dans sa tête les mots aiguille et fil se murmuraient, moment de réflexion ses bleus qui s'écarquillent, souffrir ou dormir en gros c'était ça la pensée de la Lavallière. Et une première entaille pour la blondinette, elle sera encore plus sexy comme ça.

- Je suis courageuse, ne m'endormez pas. Yolaine je veux que tu me tiens la main, bon je vais essayer de ne pas te briser les doigts.
Je ne sais pas pourquoi je sens que je vais souffrir le martyr. Mais bon, j'en verrais d'autres n'est ce pas. Et ce n'est que deux ou trois points l'affaire juste de quelques minutes...


En tout cas elle l'espérait plus fort que tout. Courageuse ou Sadique ? un peu des deux. Elle ferme ses yeux et serre les dents.


Dernière édition par Ecume_ le Mar 23 Oct - 21:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Niall de Rivien

avatar

Nombre de messages : 7
Date d'inscription : 09/10/2012

MessageSujet: Re: Installation   Mar 23 Oct - 21:37

[ Je peux attendre sans soucis que vous ayez fini avec ma prédécesseur Razz ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
leanore

avatar

Nombre de messages : 317
Date d'inscription : 19/01/2012

MessageSujet: Re: Installation   Mer 24 Oct - 21:25

(très bien, le temps de recoudre et de soigner la fracture et je suis à vous...)

Léanore acquiesça de la tête aux dires de la dame de compagnie et sourit en entendant la jeune noble. Pour Léanore, jouter était une performance qu’elle-même se sentait bien incapable d’accomplir et elle admirait donc doublement cette jeune femme qui allait jusqu’au bout de son engagement en refusant l’endormissement.

Je m’occuperai du bras après, promis……. Aidez votre dame à s’allonger s’il vous plait..

Léanore se lava une seconde fois les mains avant de chauffer un rasoir. Lorsque la lame fut refroidie, délicatement, Léanore dégagea les petits poils des sourcils qui se trouvaient aux abords de la plaie. Lorsque ce fut fait, elle désinfecta une nouvelle fois à l’aide d’une compresse puis chauffa une aiguille de bronze à la flamme d’une bougie et l’enfila d’un fin fil de soie.
Elle se pencha sur la blessée, pinça les deux bords de la plaie afin de les rapprocher et piqua dans la peau d’un geste sûr. Elle se félicita encore une fois de ne pas avoir oublié son premier métier, celui de tisserande où elle excellait. Patiemment elle referma la plaie de quatre points.
La jeune femme ne cria pas une seule fois mais elle serrait les lèvres et de grosses gouttes coulaient du front. La dame de compagnie lui tenait la main et épongeait de temps à autre.

Lorsque ce fut terminé, Léanore déposa une fine couche de miel sur la plaie et expliqua

Le miel est antiseptique et cicatrisant. Il faudra retirer les fils d’ici quelques jours. Et lorsque les petits poils des sourcils auront repoussés, on ne verra rien. Et maintenant passons au bras…..

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ecume_

avatar

Nombre de messages : 13
Date d'inscription : 08/10/2012

MessageSujet: Re: Installation   Mer 24 Oct - 21:51

La Lavallière serrait les dents et priait le Très-haut en silence que cette petite torture se termine.
Mais elle l'avait voulu elle devait être forte.
Ses yeux se ferment, puis dans sa tête récite la prière du pardon, elle se donnait du courage.
Quelques minutes, qui finalement passèrent assez rapidement.
Elle ouvre les yeux et écoute Leanore lui donner des consignes.


- Du miel entendu, Mère doit bien avoir ça. Je vous remercie. Même pas eu mal.......Juste terriblement !!

Le coeur de la blondinette commençait à reprendre un rythme plus lent, car mine de rien elle avait bien eu peur en serrant le fessier et les dents. Un regard vers Yolaine.

- Merci de m'avoir accompagné et rassuré. Le bras et bien allons y. L'épaule me fait souffrir quand j'essaye de lever le bras. Mais peut etre aussi le poignet, quoique là ca va mieux mine de rien.

L'Ecume maintenant avait comme un tic à chaque battement de cil, ils se collaient sur le miel ceci la faisait rire un peu. Puis elle regarde son bras.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
leanore

avatar

Nombre de messages : 317
Date d'inscription : 19/01/2012

MessageSujet: Re: Installation   Ven 26 Oct - 21:26

Léanore lui sourit en lui prenant doucement le bras. Avec toute la douceur qui la caractérisait, elle commençait à remonter le tissu fin de la chemise. Malheureusement la manche était trop serrée.

Pardonnez je vais devoir déchirer votre chemise....

Léanore prit une paire de ciseaux et coupa le délicat tissu. Elle put découvrir alors le bras enflé et bleui mais aucune lésion ouverte. Léanore posa la main de la blessée sur la sienne et doucement voulut vérifier la flexibilité de l'articulation. La jeune femme sursauta sans crier.

Je pense que vous avez le poignet cassé. Malheureusement, on ne peut faire grand chose si ce n'est immobiliser l'articulation, prendre des infusions contre les douleurs et attendre. Voyons l'épaule.


Elle découvrit un peu plus le bras. La frêle jeune femme était plus musclée qu'il n'y paraîssait.

Voilà pourquoi vous avez mal, l'os est sorti de sa cavité. Rien de grave, il suffit juste de le remettre à sa place..... Bien commençons par le poignet.

Léanore alla chercher son matériel pour écraser les simples, celui qui ne la quittait jamais ainsi qu'un morceau de racine de consoude. Elle éplucha soigneusement puis écrasa jusqu'à obtenir une sorte de pâte. Elle étala cette pâte le plus doucement possible sur la partie blessée puis la recouvrit d'un bandage serré juste comme il fallait.

Maintenant je vais immobiliser votre poignet avant de manipuler le bras


Elle avait rangé la tente de façon à trouver tout de suite ce dont elle aurait eu besoin et elle revint rapidement avec deux petites planchettes de bois et des chutes de tissus. Elle en posa une sur la table et guida la jeune femme afin qu'elle positionne correctement son avant-bras sur la planchette. Elle posa ensuite la seconde planchette au-dessus et enfin, lia le tout.

Damoiselle,pouvez-vous vous allonger à même le sol s'il vous plait et, s'adressant à la demoiselle de compagnie, tenez le bras blessé à l'horizontal pendant que je manipule.


La blessée s'exécuta et Léanore montra à son infirmière improvisée comment se placer. Puis Léanore empoigna le bras au-dessus du coude, plaça un pied dans l'aisselle

Vous allez vous concentrer et compter jusque cinq... Surtout détendez-vous.....

Ecume commença : un.... deux..... trois.... et clac Léanore tira un coup sec bien avant le cinq fatidique. Elle utilisait cette technique pour détourner l'attention du malade. La manipulation avait réussi, l'os avait retrouvé sa place.

Je vais vous préparer une petite infusion pour les douleurs....


Léanore fit chauffer de l'eau et prépara les herbes nécessaires pour une infusion immédiate plus un sachet qu'elle donnerait à la dame pour les douleurs ultérieures. La dame semblait jeune, Léanore ignorait si elle était mariée ou non donc aucune raison de penser qu'elle fut enceinte. Mais Léanore préféra la prudence et choisit des plantes non abortives.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ecume_

avatar

Nombre de messages : 13
Date d'inscription : 08/10/2012

MessageSujet: Re: Installation   Sam 27 Oct - 20:18

L'Ecume se remettait à peine de son arcade, se faire recoudre à vif n'était pas de tout repos.
La Médicastre découpait la chemise, elle avait besoin d'y voir plus clair. Elle se laisse examiner sous toutes les coutures.


- Puis le poignet il me semblait bien, bien que je ne savais pas vraiment situer où j'avais vraiment le plus mal.

Elle l'écoute avec attention, elle s’exécute dans les mouvements.
La blondinette blanche comme un linge et non comme un ange pour le coup, compte jusque 5.


- un, deux, trois quatre...

Et un hurlement de douleur.

- AHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHH

Ses yeux se ferment, ses dents se serrent dans sa bouche, elle subissait la jeune Lavallière, mais ce n'était en rien le pire qu'elle vivra sans doute dans la vie.
Elle tente de reprendre ses esprits, les mots viennent difficilement dans un premier temps.


- Une infusion très bonne idée. Je pense que je serais sur pieds dans les prochains jours..Je vais éviter de monter à cheval pour l'instant je crois bien.

Elle sourit, car oui la passion de l'Ecume sont les chevaux après l'herboristerie. Son coeur bat rapidement et pense à sa Mère se demandant si elle avançait bien dans le tournoi, elle espérait que oui. Sa main se pose sur celle de Yolaine.

- Merci Yolaine de ton aide, après cela nous pourrons rejoindre Mère.

La Dame de Compagnie.
- Mademoiselle, il serait plus judicieux de retourner au campement, votre Mère doit se faire un sang d'encre et vous devez vous reposez avant de rentrer au Domaine car la route est longue.
Yolaine regarde la Medicastre cherchant du soutien à ses mots.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
leanore

avatar

Nombre de messages : 317
Date d'inscription : 19/01/2012

MessageSujet: Re: Installation   Sam 27 Oct - 20:57

Léanore leva un sourcil au mot cheval. Déjà elle n'était pas très amie avec ces quadrupèdes, ne sachant pas monter à cheval. Chose à laquelle il fallait qu'elle remédie assez rapidement, sa nouvelle condition le lui imposant presque.

En effet, je vous déconseille l'équitation au moins deux ou trois semaines, le temps que les os de votre poignet soient ressoudés. Et ensuite il faudra être prudente pendant quelques temps, une rechute sur ce même poignet pourrait être plus grave.

Léanore lui tendit un sachet d'herbes.

Voici de quoi vous soulager des douleurs. Au début vous pourrez en prendre plusieurs fois par jour sans excéder quatre fois. Vous espacerez ensuite lorsque vous aurez moins mal. Il vous faudra trouver un médicastre pour changer le cataplasme et un barbier pour retirer les fils de votre arcade.

Léanore lui sourit

J'espère que vous ne garderez pas un trop mauvais souvenir du domaine à cause des ces blessures.....

Un coup d'oeil vers l'extérieur, le blessé suivant était toujours là à attendre patiemment.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ecume_

avatar

Nombre de messages : 13
Date d'inscription : 08/10/2012

MessageSujet: Re: Installation   Sam 27 Oct - 22:31

La jeune Lavallière remerciait comment il se devait la Médicastre.

- Ce fut une très bonne expérience et je reviendrais ! Je vous remercie grandement pour les soins et vos conseils. J'espère vous recroiser un jour dans de meilleures circonstances.

Elle s'incline légèrement, la douleur trop présente. Puis à l'aide de Yolaine retourne au campement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Niall de Rivien

avatar

Nombre de messages : 7
Date d'inscription : 09/10/2012

MessageSujet: Re: Installation   Dim 28 Oct - 12:04

Niall voyant que les soins de son prédécesseur avaient été prodigués se présenta alors devant la dame qui gérait cette tente.
Il grimaça légèrement après avoir fait un mouvement involontaire de son bras gauche.




Bonjour à vous Dame,

Merci à vous de me recevoir aussi vite. Il se trouve qu'après avoir vaincu mon adversaire. Je suis malencontreusement tombé sur les débris de ma lance. Pourriez vous me rafistoler un chouïa, que je puisse participer à la suite de mes combats?


Et Niall de montrer son bras gauche.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
leanore

avatar

Nombre de messages : 317
Date d'inscription : 19/01/2012

MessageSujet: Re: Installation   Dim 28 Oct - 13:57

Léanore salua Ecume qui sortait aidée de sa dame de compagnie. La place n'eut pas le temps de refroidir car aussitôt un second jouteur blessé vint vers elle, tenant son bras.

Bonjour Messire, je suis Léanore. Entrez et je vais regarder.

L'armure de son patient protégeait les organes vitaux mais malheureusement, pas assez complète pour protéger les membres. Certes il avait une épaisse manche de cuir mais cela n'avait pas suffi à le protéger et la lance avait réussi à percer la protection. Léanore prit une grosse paire de ciseaux capable de couper le matériau. L'avant-bras présentait une grosse entaille qui saignait, et en examinant plus attentivement, quelques débris de lances étaient restés plantés.
Léanore se lava les mains rapidement, alla chercher dans un panier quelques feuilles de plantain, qu'elle broya et appliqua sur la plaie. Petit à petit, le saignement cessa.
L'homme était robuste mais elle n'était pas à l'abri d'une perte de connaissance, aussi tout en gardant un oeil sur son patient, elle prépara ses instruments : pince, aiguille, fil, compresses, lotion, cuvette, bandage.

Comment vous sentez-vous ?

Elle chercha le pouls afin de voir s'il le coeur battait normalement, ce qui était le cas. Elle prit sur la tablette une petite cuvette qu'elle plaça sous l'avant-bras, posa délicatement le bras et versa une lotion désinfectante. Celle-ci coula sur la plaie avant de remplir la cuvette

Léanore se lava les mains une fois encore, et fit chauffer la pince à la flamme et lorsqu'elle fut refroidie, commença à retirer les petits débris qui s'étaient implantés dans la chair

J'essaie de faire le plus doucement possible, messire. Veuillez me pardonner si je vous fais mal. Mais je dois bien tout retirer sinon votre blessure va s'infecter. Désirez-vous que je vous endorme ?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Niall de Rivien

avatar

Nombre de messages : 7
Date d'inscription : 09/10/2012

MessageSujet: Re: Installation   Dim 28 Oct - 18:58

La Dame se présenta et Niall lui fit un signe de tête. Il s'installe et laissa faire la médicastre afin qu'elle s'occupe de cette vilaine blessure au bras.
Il n'avait pas vraiment fait attention mais il saignait et c'était d'autant plus désagréable.
On voyait pourtant que la Dame connaissait son affaire elle appliqua une sorte de pommade sur sa plaie qui finalement s'arrêta de saigner. Il ne put cependant pas retenir une grimace de douleur à l'application de la chose


Je vais bien, vous remercie de votre sollicitude

Encore quelques gestes de médicatres auxquels Niall ne comprenait rien. Mais bon il était là pour ça aussi. Si il savait se soigner tout seul il l'aurait fait. La Dame lava donc la plaie à l'eau puis il la vit faire chauffer une pince avant de s'en servir pour retirer les débris de lance incrustés.
C'était ce passage là que Niall avait du mal à avaler en fait. Grimaces sur grimaces qu'il faisait. Il n'était pas spécialement douillet mais il fallait avouer que le premier débris ne lui avait rien fait c'était l'accumulation de tous à retirer.


N'ayez crainte pour la douleur Dame, point besoin de vous excuser, je ne suis pas de ceux qui tournent de l'oeil a la vision du sang et de la douleur. Vous vous y entendez en ce qui concerne la médecine et ça se voit. Je ne pense pas avoir besoin qu'on m'endorme, vous pouvez même y aller franchement.
Plus vite ce sera fini moins la douleur perdurera et ce sera mieux pour tout le monde je pense


Petit sourire du Duc, qui même si il ne le laissait pas paraître, n'en menait pas large pour autant. Mais c'était pas demain la veille que de petits éclats dans son bras allaient lui faire perdre contenance.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
leanore

avatar

Nombre de messages : 317
Date d'inscription : 19/01/2012

MessageSujet: Re: Installation   Lun 29 Oct - 9:25

Léanore sourit doucement.

Ma sollicitude ? Je trouve cela normal de m'enquérir de votre état.

Elle reprit son travail minutieux. De temps en temps, elle versait de la lotion pour nettoyer encore. Un dernier coup d'oeil afin de vérifier qu'il n'y avait plus rien. La plaie n'était pas très profonde mais très irrégulière. Cela ne serait pas aisé à recoudre

Je vais recoudre et faire de mon mieux pour qu'il n'y ait pas une trop vilaine cicatrice.

Elle se lava encore une fois les mains, chauffa l'aiguille et attendit un instant qu'elle refroidisse enfin, elle enfila un fil résorbable. Elle regarda son patient dans les yeux et lui demanda : prêt ?

Peut être se parlait elle aussi à elle-même. Recoudre n'était pas chose facile, le patient pouvait bouger, et la cicatrice pouvait être vilaine ensuite.

L'homme avait encore besoin de son bras pour jouter encore. Elle opta pour une suture intradermique avec comme point de rapprochement celui qu'elle appelle loin-loin-près-près. Elle piqua son aiguille loin de la berge, la ressortit loin de la berge opposée pour repiquer près du bord et ressortir près du bord opposé. Elle noua le fil et recommença l'opération une bonne dizaine de fois. POur terminer elle imbiba une compresse de teinture mère de souci pour une dernière désinfection puis pour favoriser la cicatrisation, beurra la plaie d'un onguent de souci également.

Je vais vous préparer une infusion de reine des près pour soulager la douleur et vous donnerai un petit sachet afin que vous puissiez en prendre régulièrement. Je vous demande bien sûr d'y aller doucement avec votre bras.....


Pendant que l'eau chauffait, elle posa un fin morceau de lin sur la plaie pour la protéger des salissures et la maintint par un bandage pas trop serré. L'eau étant chaude, elle jeta une poignée de simples dans l'eau, couvrit pour laisser infuser, filtra et versa le breuvage dans un gobelet qu'elle tendit au blessé.

Tenez messire......

Pendant qu'il buvait, elle mit de côté les instruments utilisés de côté pour les nettoyer et jeta au feu les débris et les compresses souillées.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
hersent

avatar

Nombre de messages : 22
Date d'inscription : 10/01/2012

MessageSujet: Re: Installation   Mar 30 Oct - 10:29

[Au moment de la sortie de la jeune fille blessée]

Hersent qui s'apprêtait à quitter Dame Leanore afin de la laisser officier auprès de ses patients, attendit que la jeune fille blessée lors des joutes sorte. Son visage ne lui était pas inconnu et encore moins ses armes. Voilààà... Albin, son fiston, lui en avait parlé!
Elle patienta, assise sur un tronc d'arbre, entendant quelques cris inhérents à tout soin. Puis elle vit la jeune fille quitter la tente médicale et s'approcha d'elle pour se présenter
:

Le bonjour et mille excuses, jeune fille, pour cet abord un peu cavalier de ma part, mais il me semble avoir reconnu les armes de votre mère, Dame Athena, et comme mon fils, Albin, m'a beaucoup parlé de votre famille, je tenais à me présenter. Petite pause Je suis Hersent d'Ar Sparfel, Dame de Maizières et de Vignory, actuel Capitaine Royal de Champagne. Ne seriez-vous pas, Damoiselle Ecume de la Vallière??? Mon fils Albin m'a souvent entretenue de vous... à tel point que je me suis demandée... si... pour lui ôter l'envie d'aller se reclure chez les moines... Bref... Serait-il possible que je puisse rendre visite à votre mère dans votre campement? Je souhaiterais l'entretenir de quelque chose d'important.
J'espère que vous vous remettrez très rapidement de vos blessures, vous étiez entre de bonnes mains avec Dame Leanore, une de mes consoeurs.


Et d'attendre que la jeune fille, à peine remise de ses émotions, lui réponde.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ecume_

avatar

Nombre de messages : 13
Date d'inscription : 08/10/2012

MessageSujet: Re: Installation   Mar 30 Oct - 23:21

L'Ecume sortait de la salle des tortures, oui oui à son jeune âge - dix huit ans - se faire recoudre l'arcade à vif et se faire remettre une épaule en place vivement étaient comme une torture.
La blondinette à cet instant ne ressemblait en rien à une fille de Vicomtesse encore moins à une noble, elle était sale, blessée, décoiffée, sortie de l'abattoir.
Une jolie Dame s'approche d'elle, à son allure elle ne venait pas demander quelques écus.
Yolaine la soutient. Elle écoute avec attention.


- Dame de Maizières, salutations et respects à vous. Pardonnez moi Ma Dame, comme vous le voyez je suis bien mal en point, je ne peux m'incliner comme la bienséance l'oblige, mais l'intention est là .

Elle sourit l'Ecume même souffrante elle avait une bêtise à raconter pour faire sourire.

- Je suis Ecume, tout à fait, Ecume de Lavallière, Mère étant bien Athena. Oh vous êtes la Mère d'Albin, je suis enchantée de faire vostre connaissance Ma Dame, il m'a également assez souvent parlé de vous, surtout au sujet de l'herboristerie lors de nos rencontres.
Mère est encore en joute - normalement - mais si vous avez du temps devant vous, je vous invite à rejoindre notre campement en notre compagnie et avec plaisir autour d'une tisane nous pourrions bavarder jusqu'au retour de Mère. Joutez vous Ma Dame?


Ses bleus se posent sur Yolaine.
- Yolaine, rentrons et tu nous prépareras une bonne tisane et quelques collations.

La Dame de Compagnie.
- Avant cela je vous installerais confortablement Mademoiselle, votre santé avant toute chose.

L'Ecume sourit et hoche la tête, s'avançant en direction du campement. Les collations n'allaient pas être de refus pour la jeune Lavallière qui devait se remettre de ses émotions.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
hersent

avatar

Nombre de messages : 22
Date d'inscription : 10/01/2012

MessageSujet: Re: Installation   Jeu 1 Nov - 22:20

La jeune Ecume était une jeune fille absolument délicieuse et d'une parfaite éducation... un vrai plaisir que de converser avec elle.

Oui, je joute Damoiselle Ecume mais contrairement à votre mère, je passe plus de temps à mordre le sable de la lice qu'à rester en selle. Mais je ne désespère pas de parvenir en finale un jour et encore moins de remporter un titre de champion! J'ai échoué une fois encore aux huitièmes de finale, mais je sais qu'un jour je passerai ce tour fatidique.
C'est avec plaisir que je vous accompagne jusqu'à votre campement. Je ne sais pas où est passé mon fils Albin, il est arrivé inopinément mais comme j'avais des visites à faire, je l'ai abandonné à lui-même. Je gage qu'il doit déambuler entre les campements.


Elle calqua son pas à celui de la jeune fille qui ressentait encore mille douleurs en sa chair. Oui, si son idée se concrétisait, son Albin serait heureux aux côtés d'une telle jeune fille charmante et agréable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Installation   

Revenir en haut Aller en bas
 
Installation
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Problème d'Installation de Mods
» Installation mod
» Problèmes d'installation de bâtiments
» Free Box => installation AIDE
» installation impossible

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Maisons des Chéroy :: Duché de Chéroy :: Le Hall d'entrée et extérieurs :: Tente médicale-
Sauter vers: